Quelles sont les entreprises high-tech préférées des employés ?

by

La high-tech est l’un des secteurs les plus dynamiques de l’économie française. Il embauche fréquemment de la main-d’œuvre, paie des salaires et des indemnités généreux et propose des conditions de travail attrayantes. Quelles sont les entreprises les mieux cotées dans la high-tech ? Lesquelles brillent plus que les autres dans la politique de gestion des ressources humaines ? Cet article rend compte des résultats d’une enquête conduite par Statista à ce sujet.

La high-tech : un levier de création d’emplois en France

Les ouvertures de poste abondent dans le domaine du high-tech, qui est un secteur en évolution constante. Tel est l’enseignement tiré de l’étude de Statista, un cabinet d’études mondialement réputé pour l’analyse des données sur l’économie et la consommation. La première édition de ce sondage d’opinion sur les entreprises du high-tech remonte en 2015. L’édition de cette année ne déroge pas aux anciennes. La zone d’étude a été la France. La population de l’échantillon est composée de 20 000 salariés travaillant dans les grandes entreprises et les multinationales. Le formulaire d’enquête a été rempli sous une version électronique.

L’enquête révèle que la high-tech regroupe un nombre important de profils : expert en internet des objets, analyste de données massives, ingénieur en cloud ou en cybersécurité, développeur web, concepteur de logiciels et d’applications… En général, les profils qualifiés manquent à l’appel, leur effectif étant extrêmement modeste selon les dirigeants. Une bonne nouvelle pour les séniors et les jeunes diplômés.

Top 10 du classement

Microsoft, la firme américaine fondée par Bill Gates, est le meilleur employeur dans la high-tech, selon les sondés. Le français Dassault Systemes, éditeur de logiciels, arrive en deuxième position. Derrière lui se succèdent dans cet ordre Hewlett Packard, Orange, le géant Google, Dell EMC, OVH, Ericsson, Cisco Systems et Sage, qui clôture le top 10 du palmarès.

Top 20 du classement

EBP Informatique occupe la 11e place du classement. Derrière lui se succèdent dans cet ordre Ubisoft, IBM, Accenture, STMicroelectronics, Worldline, Groupe SII, Hardis Group, Sagemcom et Circet, qui termine le top 20 du palmarès.

Top 30 du classement

Prodsare se hisse à la 21e place. Il est talonné par Capgemini, suivi par Business & Decision, Sigma, Bouygues Telecom, Infopro Digital, Xerox, Euro Information Services, Free et Wavestone (Solucom), qui clôture le top 30 du palmarès.

Top 40 du classement

Les sondés ont également mentionné Cordon Electronics, qui occupe la 31e place. Derrière lui se succèdent Amadeus, Cegid, ADP France, Groupe Aubay, Avem, Isagri, Helpline, Talan et Modis, qui termine le tableau d’honneur.

Les questions posées

Les enquêtés ont été invités à faire part de leur opinion sur l’entreprise où ils travaillent ainsi que sur les autres entreprises high-tech qu’ils connaissent bien.

En premier lieu, on leur a demandé de mettre une note entre 1 et 10 à leur employeur actuel qui reflète la mesure dans laquelle ils le recommandent à leur cercle d’amis ou à un membre de leur parenté.
En second lieu, leur opinion sur les employeurs de la même branche d’activité a été sollicitée. Etant donné ce qu’il sait à propos de ces employeurs, l’enquêté les recommanderait-il à son cercle d’amis ou à un membre de sa parenté ?

Confidentialité

Leur identité a été voilée afin qu’ils puissent exprimer un avis libre et sincère sans aucune pression morale liée à la crainte d’un licenciement ou d’une sanction de la part de la direction. En effet, celle-ci pourrait se venger au cas où l’employé a donné une piètre image de l’entreprise. D’où le choix du formulaire en ligne.

Pondération

Un coefficient de pondération a été appliqué à chaque note de recommandation donnée par les sondés. Leurs avis sur leur propre entreprise ont reçu une pondération plus importante que leurs avis sur les entreprises tierces.

Vous pouvez nous suivre sur :

Laisser un commentaire