Emotet, qu’est-ce que c’est ?

Afficher Masquer l’index

Depuis longtemps, de nombreux malware ont infecté des ordinateurs à l’échelle nationale ou même mondiale. Parmi les plus connus, il y a Emotet, qui vient de refaire surface au cours de l’année dernière. Ce logiciel malveillant a fait parler de lui pendant un long moment. Voici tout ce que vous devez savoir à son sujet.

Emotet, un logiciel malveillant bancaire

Emotet est apparu pour la première fois sur les réseaux en 2014. C’était tout d’abord un logiciel malveillant bancaire, qui récoltait les identifiants d’accès à des sites de banques en ligne, sur les ordinateurs infectés. De cette manière, les personnes malveillantes pouvaient prendre l’argent contenu dans les comptes des victimes.

Beaucoup de personnes ont été victimes de ce logiciel qui se propageait moyennement à cette époque. Il a été assez difficile de trouver l’hôte, en raison des moyens peu efficaces en technologie au cours de cette année. Néanmoins, la réputation de ce virus s’est rapidement propagée pour mobiliser certaines unités de la cybercriminalité.

Un cheval de Troie modulaire

Emotet

C’est en 2017 qu’Emotet a totalement changé de fonctions. Les créateurs de ce logiciel l’ont transformé en cheval de Troie qui pouvait se propager très rapidement à travers de nombreux ordinateurs.

En seulement quelques mois, ce logiciel a pu se proliférer à travers 1.6 million de machines partout dans le monde. Il est donc devenu l’un des botnets les plus importants et le plus coriaces de l’histoire. C’est à travers ce réseau qu’il s’est le plus répandu. Les cybercriminels pouvaient avoir accès à tous les ordinateurs étant reliés par Emotet. Les pirates utilisaient ensuite d’autres logiciels malveillants pour mieux contrôler le réseau et les données reçues. Ils pouvaient facilement avoir accès à des informations confidentielles, ainsi qu’aux données personnelles de chaque ordinateur.

Les activités et les buts des créateurs d’Emotet se sont rapidement étendus lorsqu’ils ont pu atteindre un grand réseau d’ordinateurs.

Cryptolaemus et les forces de l’ordre se bougent pour arrêter le logiciel

Cette activité de cybercriminalité a mobilisé Cryptolaemus et les forces de l’ordre. Les impacts sont en effet palpables, et les victimes ne cessent de déposer plainte. Ils commencent donc à traquer de fond en comble la toile afin de trouver les malfaiteurs qui sont à l’origine de ce virus et logiciel malveillant.

En Europe, une très grande opération policière a été mise en place afin de prendre le contrôle des serveurs. Entre temps, il fallait également procéder à une désinfection en masse des ordinateurs qui ont été infectés. Mais malgré les efforts fournis, il n’y a eu que deux arrestations en Ukraine. Et en plus de cela, ce ne sont pas les cerveaux à l’origine de la création de ce virus. Néanmoins, les activités du logiciel ont tout de même cessé pendant un long moment. Ce qui a calmé les réseaux.

Une nouvelle version d’Emotet arrive sur la toile

Quelque temps après l’opération policière et les arrestations, Emotet ne s’est toujours pas calmé. Une nouvelle version de ce logiciel arrive sur la toile durant le mois de janvier 2021. Bien que son impact ne soit pas encore redoutable, les forces de l’ordre s’apprêtent à mettre en place une meilleure sécurité sur les réseaux. Par ailleurs, des sensibilisations ont été faites de manière à ce que les personnes puissent également se protéger des tentatives de cette nouvelle version.

Selon les dernières nouvelles, la version actuelle d’Emotet doit encore partir de zéro pour refaire les mêmes dégâts qu’auparavant. Les unités en matière de cybercriminalité ont bien le temps de mettre en place des mesures et des techniques pour trouver le cerveau central de ce logiciel.

Réagissez à cet article