Les frenchies à la conquête des studios de jeux vidéo en Californie

by

En France, l’univers des jeux vidéo est en plein essor. En effet, avec les 1300 entreprises et plus de 650 studios sur le territoire travaillant dans le domaine, c’est assuré. Toutefois, il a été remarqué que les jeunes frenchies se déportent encore fréquemment vers la Californie. Cet engouement pour la Silicon Valley peut facilement se comprendre du fait que ce n’est autre que le berceau même de la technologie. Quoi de mieux que de se retrouver en plein cœur de l’action si l’on veut agir efficacement ?

Le rêve américain dans toute sa splendeur

Aujourd’hui plus que jamais, les envies de voyager et de monter une startup se font ressentir chez les jeunes. Bien évidemment, il faut des fonds pour pouvoir le faire. Malheureusement, le marché de l’investissement en France ne suit pas encore le rythme. Dans la culture française domine encore l’idée de l’investissement avec bénéfices à court terme. Ce qui est plus difficile à atteindre lorsqu’on se lance dans un projet plein d’originalité. L’univers du jeu vidéo en est l’exemple parfait. Représentant 160 milliards de revenu, dépassant ainsi l’industrie cinématographique, c’est le nouvel eldorado des jeunes frenchies. Être localisé à San Francisco c’est avoir à disposition toutes les technologies utiles pour donner libre cours à sa créativité. C’est le cas par exemple d’Alex Casassovici, jeune versaillais devenu fondateur et PDG d’Azarus après quelques années vécues là-bas. Ce jeune français vante les mérites des investisseurs américains beaucoup moins frileux que ceux français. Grâce à ses projets mis en place, il vit le rêve américain parfait avec sa jeep et sa maison dans son quartier et les rues en pente très célèbre de San Francisco.

De meilleures perspectives d’avenir dans le secteur du jeu vidéo

L’un des plus grands avantages de travailler dans le berceau même de la technologie, c’est la proximité. Une fois implanté là-bas, vous vous retrouverez au cœur même des grands noms de la société : Facebook, Google ou encore Twitch. Les coopérations sont donc bien plus faciles à mettre sur pied. Pour preuve, c’est dans cette ville qu’ont vu le jour les meilleurs jeux de tous les temps. Ne serait-ce que les franchises FIFA ou encore Call of Duty, des noms que connaissent même les non-joueurs.

À côté, la grande force de la Silicon Valley réside dans la ténacité de ses investisseurs. Ces derniers, ne portant nullement leur attention sur les bénéfices à court terme, sont capables de prendre tous les risques. Comme le dit Alex Casassovici, pour eux, peu importe le temps que cela prendra du moment que l’investissement porte ses fruits. Comme lui, si vous avez la capacité de créer des applications interactives/intuitives, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

Des qualifications particulières

Si les jeunes Français réussissent à réaliser leur rêve américain, c’est parce que les Américains aussi y trouvent leur compte. En effet, les jeunes talons français sont très recherchés sur San Francisco. Bien que cela s’adresse surtout aux jeunes ingénieurs, chacun a sa chance. Nombreux sont aujourd’hui les ingénieurs français qui se retrouvent dans la même position qu’Alex Casassovici. C’est le cas, de Quentin Duvauchelle, jeune ingénieur recruté par un grand studio de jeux vidéo près de Los Angeles. Ce dernier, parti de pas grand-chose, a ramené avec lui sa culture française et sa façon de faire particulière. Bien que son CV ait été assez vide, il avait cette touche frenchie qui a tout de suite séduit. Ayant gagné sa place au soleil, il recommande aux jeunes Français de se lancer dans l’aventure. Quelques cours du soir pour renforcer les connaissances en termes de nouvelles technologies, c’est le bagage incontournable. D’ailleurs, le marché du jeu vidéo n’en est pas encore à son apogée. Les possibilités sont aussi nombreuses que votre créativité.

Vous pouvez nous suivre sur :

Laisser un commentaire