Google Stadia, clap de fin ?

by

Connu sous son nom de code « Projet Stream », Google Stadia est un projet présenté officiellement par le géant de l’internet le 19 novembre 2019. À ses débuts, ce service de Cloud Gaming avait de très grandes ambitions. Néanmoins, il n’a pas su conquérir les utilisateurs 2 ans après sa sortie. Est-on en train d’assister à sa fin ?

Rappel sur le service Google Stadia

Google Stadia est un service de Cloud Gaming proposé par la firme de Mountain View. Cette plateforme permet de jouer à des jeux sur tous les dispositifs, y compris les Smartphones et les ordinateurs. Logiquement, elle est aussi compatible avec un Chromecast. Lors de son lancement en 2019, Google la présentait comme étant un service capable de proposer des jeux en définition 4K. Le géant de l’internet voulait concurrencer Sony (avec sa PlayStation), Microsoft (avec son Xbox), Nintendo… Bien entendu, le mode multi-joueurs est accessible depuis la sortie du service.

Ce service de Cloud Gaming de Google insiste sur jeu vidéo comme une « expérience sociale ». La preuve, il intègre de nombreuses fonctions intéressantes comme le State Share ou encore le Crowd Play. La première option permet de partager une sauvegarde (un instant bien défini du jeu) par le biais d’un lien. La seconde, quant à elle, donne l’occasion de rejoindre facilement la partie du streamer.

Stadia : un service qui n’a pas eu beaucoup de succès

Comme précitée, la plateforme Stadia n’a pas réussi à s’imposer sur le marché. Et pour cause, les utilisateurs ont jugé l’offre de Google inintéressante. Pendant le lancement, les utilisateurs « pro » devaient payer un abonnement de 9,99€/mois pour jouer à des jeux 4K 60 fps et avoir accès à la liste des titres « offerts ». Pour accéder aux autres titres, l’achat des versions Stadia était nécessaire.

Voulant corriger le tir, Google a décidé d’améliorer son offre. En avril 2020, la compagnie a, en effet, proposé des formules gratuites limitées à 1080p 60 fps. Toutefois, le concept qui dérangeait les utilisateurs n’a pas changé. Ces derniers devaient toujours acheter les jeux sur la plateforme. Leur insatisfaction s’est fait ressentir en février 2021, car Google a fermé les portes de ses studios de développement en interne. Pourtant, ces derniers étaient censés développements des triples A exclusifs.

L’article de Business Insider du février 2022 est donc la suite logique de ces événements. Il a, en effet, annoncé que la plateforme de Google n’a pas réussi à atteindre le million d’utilisateurs actifs par mois à la fin de l’année 2020. C’est pourquoi la compagnie a décidé de la mettre un peu de côté.

Vers un service destiné aux professionnels ?

Certes, Google Stadia n’a pas vraiment été un succès, mais cela ne signifie pas pour autant que la firme de Mountain View baisse les bras. Selon une source fiable, la compagnie aurait décidé de stopper les négociations avec les éditeurs externes censés porter des jeux sur la plateforme. En tant que service grand public, Stadia est donc en train de mourir et d’être enterré. En revanche, Google envisage de réorienter le service vers un usage purement professionnel. Pour rappel, l’annonce vers l’univers de la société a été déjà faite, mais on ne pensait pas que cela se ferait au désavantage du Cloud Gaming.

À en croire nos sources, les processus de réorientations ont déjà commencé. Certaines sociétés ont, en effet, reçu des offres pour adhérer à un service appelé « Google Stream ». Celui-ci est une solution permettant à une entreprise d’exploiter une structure bien rodée. Ainsi, elle évitera d’en créer une.

Vous pouvez nous suivre sur :

Laisser un commentaire