VPN : tout ce qu’il faut savoir !

Meilleur VPN

Vous vous demandez quel VPN choisir ? Consultez notre comparatif pour le savoir ! 😉

Le Virtual Private Network (VPN) est un outil qui sert à dissimuler votre identité en ligne, principalement l’adresse IP. Cela présente un intérêt évident pour la sécurité et la confidentialité, mais également pour accéder à du contenu géo restreint. Le marché est aujourd’hui saturé de fournisseurs, et nous avons donc décidé de vous préparer un top 10 des meilleurs VPN afin que vous vous y retrouviez.

Quels sont les meilleurs VPN ?

Les meilleurs VPN du marché sont actuellement : NordVPN et Cyberghost. Ils partagent des similitudes, comme le nombre d’appareils connectés (6 vs. 7), leurs bons débits, leur haute sécurité et leur polyvalence (pour le streaming et le P2P). Notre avis sur ces VPN est cependant que NordVPN présente un meilleur rapport qualité-prix, car il est plus complet, tandis que Cyberghost est plus attractif au niveau tarifaire, mais aussi plus restreint (ne fonctionne pas en Chine, par exemple).

Voici un tableau récapitulatif des caractéristiques des meilleurs VPN :

 

Classement TOP 10 VPN

VPN

Abonnement

Couverture géographique

Offres

Lien

1

NordVPN

Dès 3,15€ par mois

+ 5400 serveurs dans 59 pays

Abo. 2 ans à -68% !

Découvrir
2

Cyberghost

Dès 2€ par mois

+ 6500 serveurs dans 89 pays

-

Découvrir
3

Surfshark

Dès 2,09€ par mois

+ 3200 serveurs dans 65 pays

81% de réduction sur l'offre 24 mois !

Découvrir
4

ExpressVPN

Dès 5,68€ par mois

+ 3000 serveurs dans 94 pays

-

Découvrir
5

PureVPN

Dès 1,64€ par mois

+ 6500 serveurs dans 140 pays

7 jours d’essai pour €0,99 !

Découvrir
6

ZenMate

Dès 2,50€ par mois

+ 6500 serveurs dans 140 pays

-

Découvrir
7

PIA

Dès 3,15€ par mois

+ 35640 serveurs dans 77 pays

Économisez 73% sur l'offre 2 ans à 65,00 € !

Découvrir
8

Hide.me

Dès 3€ par mois

+ 1900 serveurs dans +75 pays

-

Découvrir
9

HideMyAss

Dès 2,99€ par mois

+ 1100 serveurs dans 290 pays

-

Découvrir
10

Vypr VPN

Dès 1,39€ par mois

+ 700 serveurs dans 64 pays

Avec l'offre 2 ans, Recevez 1 an gratuit !

Découvrir

Voici le classement détaillé des meilleurs VPN du marché :

  1. NordVPN
  2. Cyberghost
  3. Surfshark
  4. ExpressVPN
  5. PureVPN
  6. ZenMate
  7. Private Internet Access (PIA)
  8. Hide.me
  9. HideMyAs (HMA)
  10. Vypr VPN

Voici notre avis détaillé sur chaque VPN de ce classement avec ses points forts et ses points faibles.

1. NordVPN : le meilleur rapport qualité prix 🏆

NordVPN est pour nous le meilleur VPN du marché. NordVPN est un fournisseur qualitatif, polyvalent et de confiance et s’illustre donc comme le meilleur VPN. Il dispose en effet de multiples serveurs, dont certains dédiés au téléchargement P2P, à Tor ou au contournement de restrictions géographiques. De plus, les protocoles et le chiffrement sont reconnus pour leur efficacité. Bien que globalement convaincants, les débits connaissent toutefois des chutes sur les serveurs distants. Nous aimerions, enfin, davantage de pays proposés.

NordVPN : présentation

3 offres dispos
Connexions simultanées

6 max.

Couverture géographique

+5400 serveurs dans 59 pays

Logiciel et appli

Windows, MacOS, Linux,
Android TV / Smart TV, Routeurs

Pas de conservation des logs

Oui

Streaming (dont Netflix US)

Oui

Téléchargement P2P

Oui

Géoblocage (dont Chine)

Oui

Satisfait ou remboursé

30 jours

Avantages

Inconvénients

- Le meilleur du marché !
- Un haut niveau de sécurité
- Un VPN polyvalent
- De bons débits
- Des fonctionnalités intéressantes
- Un service client qualitatif
- Couverture géographique limitée
face à la concurrence
- Des variations de performances
- Un service parfois instable
avec Netflix US
Principales caractéristiques
  • Les prix et formules : les abonnements proposent des fonctionnalités identiques et se différencient uniquement sur leur durée avec un prix dégressif pour un engagement long. Il est donc possible de s’abonner, au choix, pour une durée d’1 mois (10,16 euros par mois), 1 an (4,18 euros par mois) ou 2 ans (3,15 euros par mois).
    Pour tout abonnement, NordVPN offre une période « Satisfait ou Remboursé » de 30 jours ; à compter de la souscription, il est donc possible de résilier l’abonnement durant ce délai pour bénéficier d’un remboursement intégral.
  • L’infrastructure : le fournisseur déploie un réseau de plus de 5400 serveurs répartis au sein de 59 pays, sur les 5 continents. On retrouve des serveurs classiques, mais aussi d’autres dédiés au double VPN, à l’Onion Over VPN, au géoblocage (obfuscated) et au téléchargement P2P. A noter qu’il est possible de connecter au maximum 6 appareils en même temps.
  • La sécurité : ce VPN propose bien entendu le chiffrement AES 256 bits – une référence ! – et des protocoles classiques, comme OpenVPN, IKEv2 et Wireguard, mais également son propre protocole, NordLynx. En tant que propriétaire de ses serveurs, de plus, NordVPN peut s’assurer de déployer une politique de no log.
    En outre, le service est actif en permanence, avec le démarrage automatique et le Kill Switch, coupant la connexion Internet en cas de défaillance du VPN. Pour terminer, des fonctionnalités supplémentaires sont proposées pour le stockage sur Cloud (Nordlocker), le gestionnaire de mot de passe (Nordpass) et la protection contre le phishing et les malware (Cybersec). Pour les entreprises, ce VPN offre une IP statique à 63,79 euros par an.
  • Le streaming, le P2P et le géoblocage : l’accès à toutes les plateformes typiques de streaming est débloqué, ainsi de Disney+ et de Netflix US par exemple. Pour le téléchargement P2P, NordVPN met à disposition des serveurs dédiés.
    Enfin, les serveurs obfuscated outrepassent les restrictions géographiques et, notamment, le Great Firewall chinois. Il est donc possible d’utiliser le service depuis la Chine pour accéder à du contenu occidental restreint et inversement.
  • Le service client : il est disponible 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24h. Pour contacter un conseiller en français, on peut utiliser le service de tchat, le mail ou les réseaux sociaux (Facebook et Twitter). Le fournisseur met également à disposition une foire aux questions avec les questions régulièrement posées par les prospects et utilisateurs. Des réponses à la fois synthétiques et complètes sont apportées.
Ses points positifs ?
  • Un rapport qualité prix attractif ✅ : à l’observation du comparatif VPN, les tarifs se situent au niveau de la concurrence. Par exemple, l’offre mensuelle est un peu moins chère que celle de Surfshark et bien plus intéressante que celle de Cyberghost, mais plus onéreuse que celle de PureVPN.
    L’abonnement 2 ans est lui aussi moins cher que chez Cyberghost, mais est légèrement devancé par Surfshark. Ce n’est donc pas en termes de tarifs seuls que le fournisseur fait la différence, mais en termes de rapport qualité-prix. Au vu des nombreuses fonctionnalités proposées (stockage et coffre-fort sur cloud, suite antivirus, serveurs dédiés, etc.), le prix est en effet très raisonnable.
  • Une utilisation polyvalente ✅ : on le disait juste précédemment, les fonctionnalités offertes par NordVPN sont nombreuses. Outre la question de la sécurité et de la confidentialité, nous parlons ici des usages possibles pour ce VPN. Compatible avec toutes les plateformes de (S)VOD et chaînes TV étrangères, il donne accès à un large catalogue de streaming.
    Il déploie, de plus, des serveurs dédiés, par exemple pour le téléchargement P2P, le géoblocage (obfuscated), l’utilisation de Tor ou, encore, le double VPN. Si vous vous demandez quel VPN choisir pour un usage particulièrement extensif, c’est le bon !
  • Des performances convaincantes ✅ : nos tests démontrent en effet que, pour les serveurs locaux et proches, les débits sont élevés et permettent ainsi de s’adonner au téléchargement P2P et au streaming sans craintes, ni de perte d’anonymat, ni de chute de performances.
    Il en va de même pour les appels et visios. Les débits chutent évidemment dès lors que les serveurs sont fortement éloignés de notre position d’origine (US, Asie, Australie par exemple), mais demeurent suffisamment élevés pour une majorité d’utilisations.
  • Un service client compétent et efficace ✅ : on remarque en effet que celui-ci est amplement disponible, à toute heure du jour et de la nuit, en semaine comme le week-end. Les moyens de contact sont multiples et permettent ainsi d’opter pour celui que l’on pense le plus adapté à sa requête. Le téléphone n’est certes pas disponible, mais notons que cela demeure un standard au vu de la concurrence.
    La FAQ, pour terminer, est très complète et regorge d’informations intéressantes, renvoyant au besoin vers des ressources plus complètes. On dispose, par exemple, d’une section dédiée à chaque appareil compatible avec NordVPN et détaillant la mise en route et l’installation. Grâce aux nombreux renseignements qu’elle apporte, la FAQ vous évite bien souvent d’avoir à contacter un conseiller. Au niveau du classement VPN, le service client de ce fournisseur figure parmi les meilleurs.
Ses points négatifs ?
  • Une couverture géographique un peu restreinte ⚠️ : dans ce classement VPN, le fournisseur fait en effet un peu office de « mauvais élève » en ce qui concerne le nombre de pays. Au vu du comparatif VPN et des concurrents, NordVPN a tout juste 59 pays et est derrière les 65 pays de Surfshark, les 89 pays de Cyberghost et même les 140 pays de PureVPN !
    Reste, cependant, que le positionnement de NordVPN est stratégique, et que les pays « importants » d’un point de vue VPN (géoblocage, richesse des catalogues de streaming, etc.) sont tous couverts.
  • Des performances parfois trop variables ⚠️ : si les débits sont globalement bons, ils manquent cependant, parfois, de stabilité. Il arrive ainsi qu’au sein d’un même serveur, une chute de débit se produise, ayant une répercussion négative sur l’utilisation du VPN (comme une baisse de qualité du streaming).
    L’observation semble encore plus vraie pour Netflix US ; le service de VOD traque en effet l’utilisation de VPN et complique ainsi la tâche pour North VPN. De temps à autres, il arrive donc que le service soit temporairement inaccessible, ou encore qu’il faille recharger la page pour que la vidéo continue d’être jouée.
Notre avis sur NordVPN en résumé
Si vous vous demandez quel VPN choisir, NordVPN est certainement le meilleur choix . Le service compte en effet sur plus de 5400 serveurs, soit généraux, soit dédiés, en fonction de vos activités. Pour le streaming, le téléchargement P2P et le contournement de restrictions géographiques (dont la Chine !), ce VPN s’avère donc tout indiqué.
Nous souhaitons toutefois que le service s’étoffe davantage en termes de pays et gagne en stabilité concernant les débits. Notre avis sur ce VPN est excellent. 🏆

2. Cyberghost, un VPN complet et abordable

Cyberghost est pour nous le deuxième meilleur VPN du marché grâce à son offre attractive. Celle-ci l’est d’abord d’un point de vue tarifaire, à condition de prendre l’abonnement le plus long (la formule au mois, elle, est trop chère). C’est également le cas quand on considère les nombreuses fonctionnalités, avec les serveurs dédiés pour le streaming et le P2P par exemple, ou encore l’offre PassCamp pour le Cloud et le gestionnaire de mots de passe. Un service sécurisé et performant !

Cyberghost : présentation

3 offres dispos
Connexions simultanées

7

Couverture géographique

+6500 serveurs dans 89 pays

Logiciel et appli

Windows, MacOS, Linux,
Android TV / Smart TV, Routeurs

Pas de conservation des logs

Oui

Streaming (dont Netflix US)

Oui

Téléchargement P2P

Oui

Géoblocage (dont Chine)

Non

Satisfait ou remboursé

45 jours

Avantages

Inconvénients

- Des prix attractifs, surtout
pour la formule 3 ans
- 45 jours d’essai « Satisfait ou remboursé »
- Serveurs dédiés
- Des débits élevés
- Des fonctionnalités complémentaires (PassCamp)
- Un service client compétent
- Des performances parfois instables
- Un abonnement mensuel cher
- Ne fonctionne pas en Chine
Principales caractéristiques
  • Les abonnements : quelle que soit la formule à laquelle on adhère, les fonctionnalités sont systématiquement les mêmes, et c’est donc sur la durée que les abonnements se distinguent. Les prix au mois sont dégressifs en fonction de ce paramètre : il est donc possible de s’abonner pour 1 mois, 1 an, 2 ans ou 3 ans (avec 3 mois offerts).
    Selon la formule, le tarif mensuel le plus élevé est de 11,99 euros et descend jusqu’à 2,00 euros avec l’abonnement le plus long. Pour toutes les formules, une garantie « Satisfait ou remboursé » de 45 jours est offerte.
  • L’infrastructure : le service propose un réseau de plus de 6500 serveurs répartis dans 89 pays, dispatchés sur les 5 continents. Entre autres, on trouve des serveurs dédiés au streaming, au téléchargement, à l’utilisation d’Onion Over VPN (pour Tor) et pour l’IP dédiée (en option, à 50 euros par an et par adresse IP). Enfin, on peut déployer le service sur 7 appareils en simultané avec un seul abonnement.
  • Les protocoles de sécurité : ils sont nombreux, les classiques bien sûr, avec OpenVPN, et également des plus modernes, ainsi de Wireguard, optimisés pour de meilleures performances. Concernant le chiffrement, l’AES 256 bits a amplement démontré son efficacité. Le service est, de plus, actif en permanence grâce au démarrage automatique et au Kill Switch, qui coupe la connexion Internet en cas d’arrêt du VPN.
    Outre les protocoles, Cyberghost propose des fonctionnalités annexes, ainsi de l’antivirus Intego et du cloud et gestionnaire de mot de passe PassCamp (en partenariat). Enfin, Cyberghost étant propriétaire de ses serveurs, il peut assurer une politique de no log.
  • Le streaming, P2P et géoblocage : tous les services de (S)VOD sont disponibles, à l’instar d’Amazon Prime Video, de Netflix US ou encore de Disney+. Le torrenting est également débloqué.
    A cet effet, des serveurs dédiés sont prévus et déploient donc des performances adaptées pour l’usage souhaité, ainsi que des protocoles spécifiques évitant d’être détecté par les services de streaming. Il est possible, enfin, d’accéder à du contenu restreint, mais certains pays particulièrement sécuritaires ne sont pas compatibles. C’est notamment le cas de la Chine.
  • Le service client : il est disponible 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, et peut être contacté par tchat, réseaux sociaux (Facebook et Twitter) ainsi que par mail. Il est à noter que l’assistance en français est disponible uniquement pour le tchat, tandis que les autres moyens de contact sont disponibles en anglais.
    De plus, Cyberghost met à disposition une Foire aux Questions apportant des réponses synthétiques aux questions les plus fréquemment posées. Il s’agit, par exemple, de la souscription / résiliation, ou encore du paramétrage du VPN sur tel ou tel appareil.
Ses points positifs ?
  • Une formule longue durée attractive ✅ : elle l’est tout d’abord au regard des 3 mois supplémentaires offerts, pour une économie de 6 euros avec l’offre 3 ans. Son tarif est encore plus intéressant : à raison de 2 euros par mois, et seul Surfshark parvient à se montrer concurrentiel avec tout juste 2,09 euros pour 2 ans. Si le service vous convainc, vous pouvez donc en profiter à un tarif moindre.
  • Une période « Satisfait ou remboursé » étendue ✅ : au regard de notre comparatif VPN, on remarque en effet que la durée du remboursement est globalement fixée à 30 jours, avec l’exception des 31 jours de PureVPN.
    Avec ses 45 jours de remboursement garanti, Cyberghost est le fournisseur le plus généreux du marché, ce qui justifie bien sa seconde position de meilleur VPN. Vous pourrez donc profiter du service et même des fonctionnalités annexes de manière extensive et savoir si vous souhaitez vraiment poursuivre l’abonnement.
  • De bonnes performances globales ✅ : les tests de débit sont en effet convaincants et amplement suffisants pour toutes sortes d’usages, comme le streaming et le téléchargement. Le service est évidemment plus impactant si vous vous éloignez beaucoup de votre position, mais l’impact demeure raisonnable. Si vous vous demandez quel VPN choisir pour de bons débits, Cyberghost est un choix à considérer.
  • Une offre PassCamp complète ✅ : grâce au partenariat noué avec ce prestataire, Cyberghost vous permet de stocker en toute sécurité et confidentialité vos fichiers sur un cloud et vos mots de passe dans un gestionnaire. Ces fonctionnalités intégrées sont intéressantes, car elles vous évitent de faire appel à des solutions externes supplémentaires.
  • Un nombre important d’appareils en simultané ✅ : avec 7 appareils connectés en même temps sur le service, il vous est possible de profiter d’un usage particulièrement extensif du VPN pour un seul abonnement. Cela s’accorde bien sûr très bien avec la compatibilité étendue à de nombreux systèmes, navigateurs et périphériques divers.
  • La qualité du service client ✅ : il peut être contacté à tout moment, 24h/24 et 7j/7. Les moyens de contact sont nombreux : les réseaux sociaux (Facebook et Twitter), le mail et le tchat ; à noter que ce dernier moyen est le seul disponible en français, pour le reste, il faudra vous contenter de l’anglais. Les réponses sont apportées rapidement et le fournisseur met également à votre disposition une FAQ.
    Celle-ci reprend les questions les plus posées par la clientèle et y apporte des réponses à la fois synthétiques et complètes. Vous pouvez ainsi vous passer de contacter le service client si vous trouvez la réponse que vous cherchez dans la FAQ.
Ses points négatifs ?
  • Des fluctuations de performances ⚠️ : bien que les débits globaux soient bons, on repère cependant des variations.
    L’éloignement géographique du service compte, bien sûr, mais nous parlons ici de fluctuations au sein d’un même serveur. Selon l’activité à laquelle vous vous adonnez, vous pouvez donc constater des temps de chargement plus longs ou une baisse de qualité du streaming, par exemple.
  • Un abonnement mensuel onéreux ⚠️ : à hauteur de 11,99 euros par mois, il s’agit de l’une des formules au mois les plus onéreuses, juste derrière Hide.me avec 1 euro de plus par mois. Il est donc préférable de vous tourner vers une formule de plus longue durée ; et si vous ne souhaitez pas vous engager, d’opter pour un autre fournisseur.
  • Pas de fonctionnement en Chine ⚠️ : hélas, on sait les efforts que déploie ce pays pour maintenir son « Great Firewall ». Rares sont les fournisseurs parvenant à l’outrepasser, et Cyberghost ne fait pas partie des heureux élus, ce qui explique, entre autres, qu’il arrive en seconde place dans ce comparatif VPN. Tout juste après NordVPN qui, lui, fonctionne en Chine. Si cela présente un intérêt pour vous, mieux vaut donc choisir un fournisseur autre que Cyberghost.
Notre avis sur CyberGhost en résumé
Dans ce classement VPN, Cyberghost arrive en seconde position grâce à son offre attractive et complète. Son argument majeur tient bien sûr dans son abonnement 3 ans, dont le prix au mois est ultra compétitif. Surtout, on profite alors d’un service performant et polyvalent, autorisant le streaming, le P2P et l’accès au contenu géobloqué (sauf, hélas, en Chine).
On regrette toutefois que les serveurs connaissent des chutes de débit, impactant négativement l’expérience utilisateur.

3. Surfshark : polyvalence et prix attractifs

Surfshark est pour nous le troisième meilleur VPN du marché. Il concurrence de près Cyberghost, qui bénéficie tout de même d’une infrastructure plus solide. On regrette en effet des variations de performances qui peuvent impacter la stabilité du service. Toutefois, le VPN ne manque pas d’atouts, et l’on pense notamment à son abonnement de 2 ans peu cher, à ses modes Camouflage et MultiHops ou encore aux nombreuses utilisations possibles (streaming, P2P et même géoblocage).

 

Comparatif offres de bienvenue banques en ligne

Banque en ligneMontant et conditionsDélai
Versement
Lien
1Boursorama Banque- 80€ offerts => Ouvrir un compte avec une carte bancaireSous 48h Je découvre !
2Monabanq- 120€ offerts => Ouvrir un compte ou « Pratiq » ou « Pratiq+ » et réaliser 300€ d’opérations débitrices par mois sur 12 mois10€ par mois sur 8 mois (80€) et
40€ le 13ème mois
Je découvre !
3Fortuneo- 80€ offerts => Ouvrir un compte avec une Gold Mastercard + Réaliser 5 paiements sous 2 mois

- 30€ => Ouvrir un compte Fosfo avec une carte bancaire + Réaliser 5 paiements sous 2 mois
3 mois max. Je découvre !
4Hello Bank- 50€ offerts => Ouvrir un compte Hello Prime 3 mois max. Je découvre !
5Orange Bank- 80€ offerts => 50€ en réalisant 10 paiements sous 1 mois
- 30€ de plus pour les clients Orange
30 jours max Je découvre !
6INGAucune offre80€ offerts Je découvre !
7BforbankAucune offre- Je découvre !
8N26Aucune offre- Je découvre !

Avantages

Inconvénients

- Un tarif intéressant pour l’abo 2 ans
- Un VPN très polyvalent
- Des performances honorables
- De nombreuses fonctionnalités de sécurité
- Fonctionne en Chine
- Parfois des chutes de débit
- Quelques bugs pour le streaming
Principales caractéristiques
  • Les tarifs et abonnements : trois formules sont proposées, elles regroupent toutes les mêmes fonctionnalités et se divisent selon la durée d’engagement que vous choisissez. Vous pouvez donc vous abonner pour 2 ans, 6 mois ou 1 mois, respectivement à 2,09, 5,45 et 10,87 euros par mois.
    Comme on le constate, plus l’engagement est long, plus le prix mensuel est dégressif. Pour toutes les formules, on bénéficie, de plus, d’une garantie « Satisfait ou remboursé », laquelle permet d’exiger un remboursement intégral sous 30 jours à compter de la date de souscription.
  • L’infrastructure : ce sont plus de 3200 serveurs que l’on retrouve au sein de 65 pays ; les emplacements sont stratégiques, couvrant par exemple les Etats-Unis pour le streaming évidemment.
    Selon l’utilisation que vous faites du VPN (SVOD, P2P, géoblocage), des serveurs dédiés existent. Pour terminer, il est possible de connecter un nombre illimité d’appareils (périphériques, OS et navigateurs) pour un seul abonnement.
  • La sécurité : on retrouve les protocoles Shadowsocks (obfuscated), Wireguard, OpenVPN et IKEv2 ainsi que le chiffrement AES 256 bits. Avec Surfshark, la protection est active en permanence : elle a un démarrage automatique ainsi qu’une fonction de Kill Switch si jamais le VPN vient à se désactiver.
    Le fournisseur ne propose certes pas de services de stockage sur cloud ni de password manager, mais embarque tout de même dans son offre un antivirus, « CleanWeb », luttant contre les virus et les publicités intrusives.
  • Le streaming, le téléchargement et le géoblocage : Netflix US, Prime Video, Hulu et consorts sont tous débloqués et on peut donc consulter les références des plateformes de SVOD situées à l’étranger.
    Le téléchargement P2P est également permis. Pour ces deux utilisations, on le disait, il existe des serveurs optimisés. En ce qui concerne l’accès au contenu géo restreint, enfin, on constate que Surfshark fonctionne en Chine et dans d’autres pays pratiquant la censure numérique, comme l’Iran.
  • Le service client : on peut contacter un conseiller au moyen des réseaux sociaux (Facebook et Twitter), du tchat et du formulaire de contact, et ce, à tout moment (24h/24 et 7j/7). L’assistance est, pour le moment, uniquement disponible en anglais.
    De surcroît, afin de répondre aux requêtes les plus courantes des utilisateurs sans qu’ils n’aient à passer par le service client, Surfshark a une Foire aux Questions sur son site.
Ses points positifs ?
  • Un abonnement 2 ans pas cher ✅ : s’élevant à 2,09 euros par mois, il s’agit de l’offre VPN la moins chère du marché pour 2 ans d’abonnement ; le comparatif VPN montre que les fournisseurs déjà pas chers sont en effet en arrière, avec NordVPN à 3,15 euros par mois, Cyberghost à 3,19 euros par mois et PureVPN à 2,96 euros par mois.
    Si vous vous demandez quel VPN choisir pour une longue durée et à moindre coût, Surfshark est un choix tout à fait pertinent.
  • Une riche palette de fonctionnalités ✅ : les différents modes mis à disposition par Surfshark permettent d’avoir une expérience personnalisée du VPN. Avec « Camouflage », vous pouvez donc dissimuler l’utilisation d’un VPN (pratique pour les services de streaming), tandis qu’avec « MultiHop », vous profitez d’une protection double VPN.
    Outre les modes, le fournisseur propose également un antivirus complet contre le phishing, le malware et les publicités, répondant au doux nom de « CleanWeb ». Avec WhiteLister, enfin, vous pouvez ajouter des sites exclus du VPN et pour lesquels celui-ci ne s’activera donc pas.
  • Des serveurs dédiés ✅ : selon que vous cherchiez à fureter les catalogues des SVOD étrangers, à télécharger en P2P ou à contourner la censure numérique, il existe systématiquement des serveurs optimisés en ce sens.
    Les serveurs pour le P2P, par exemple, profitent d’une sécurité et d’un anonymat renforcés tout en préservant la stabilité du débit (histoire d’éviter les échecs de téléchargement à cause d’un drop soudain de connexion).
  • Le contournement de la censure : avec son protocole de sécurité Shadowsocks, Surfshark parvient à outrepasser les pare feux des pays aux frontières numériques fermées.
    Si vous souhaitez vous connecter à (ou depuis) la Chine, l’Iran, l’Arabie Saoudite, etc., vous ne rencontrerez donc pas de difficulté (à condition de choisir le protocole susnommé, bien entendu).
Ses points négatifs ?
  • Des débits parfois instables ⚠️ : malgré les bons débits généraux, il arrive qu’ils chutent soudainement, ce qui nuit évidemment à l’activité à laquelle vous vous adonnez. Vous pouvez ainsi expérimenter une diminution de la résolution du streaming, l’échec du téléchargement ou encore l’apparition de lags en jeu en ligne.
  • Quelques bugs de connexions ⚠️ : aux côtés de plusieurs utilisateurs, on peut en effet témoigner de quelques soucis au moment du log-in, à savoir que le service peut nous inviter à nous y reprendre 2 ou 3 fois pour qu’il soit enfin connecté et disponible.
    Plus rarement, mais plus gênant, le service peut s’interrompre soudainement ; vous êtes toujours protégé grâce au Kill Switch bien sûr, mais l’expérience n’est pas plaisante.
  • De rares problèmes avec les services de streaming ⚠️ : ce sont principalement les chutes de débit qui en sont responsables, plus que les tentatives des fournisseurs pour bloquer le VPN.
    En l’occurrence, quand la vitesse de connexion diminue, il peut être nécessaire de recharger la plateforme de SVOD pour poursuivre la lecture de son film ou de sa série.
Notre avis sur Surfshark en résumé
Dans notre classement VPN, Surfshark conquiert le top 3 grâce à son bon rapport qualité-prix et ses nombreuses utilisations possibles. Tant pour le streaming que le téléchargement et le contournement de la censure, le service se révèle tout à fait adéquat.
On constate néanmoins sa jeunesse à sa relative instabilité, et il n’est donc pas rare d’expérimenter des baisses soudaines de débits et de rares bugs. Il en reste un VPN prometteur, innovant et à surveiller !

4. ExpressVPN : cher mais performant

ExpressVPN est pour nous le quatrième meilleur VPN du marché. ExpressVPN apparait comme cher, mais polyvalent et efficace. Les tarifs en refroidiront en effet plus d’un, d’autant plus qu’on ne peut pas s’engager au-delà d’1 an et donc profiter de tarifs plus intéressants. En contrepartie, c’est certainement un VPN fiable et performant, affichant des débits élevés et plutôt stables. Il constitue un très bon choix pour quiconque recherche la vitesse pour le streaming et le téléchargement P2P.

ExpressVPN : présentation

Tarifs &
Abonnements
Connexions simultanées

5

Couverture géographique

+3000 serveurs dans 94 pays

Logiciel et appli

Windows, MacOS, Linux,
Android TV / Smart TV, Routeurs

Pas de conservation des logs

Oui

Streaming (dont Netflix US)

Oui

Téléchargement P2P

Oui

Géoblocage (dont Chine)

Oui

Satisfait ou remboursé

30 jours

Avantages

Inconvénients

- De très bons débits
- Pour le streaming et P2P
- Une forte présence internationale
- Fonctionnement simple et intuitif
- Fonctionne en Chine
- Des tarifs assez élevés
- « Seulement » 5 appareils en simultané
- Pas assez de fonctionnalités avancées
Principales caractéristiques
  • Les prix et abonnements : il existe trois formules, lesquelles regroupent les mêmes fonctionnalités, mais se différencient sur leur durée.
    Vous pouvez ainsi vous abonner pour un mois, à 11,03 euros par mois, pour 6 mois, à 8,51 euros par mois, ou pour 1 an, à 5,68 euros par mois. Quel que soit l’abonnement que vous choisissez, vous bénéficiez systématiquement de la garantie de remboursement intégral, « Satisfait ou remboursé », d’une durée de 30 jours.
  • L’infrastructure : 3000 serveurs sont déployés dans 94 pays, répartis sur les 5 continents. Aux côtés des serveurs multi usages, on trouve également des serveurs optimisés (pour le streaming et le P2P) ainsi que des « obfuscated » (pour fonctionner en Chine, entre autres). Enfin, il est possible de connecter simultanément 5 appareils avec un seul abonnement.
  • Les protocoles de sécurité : ExpressVPN propose sa solution maison – LightWay – et embarque également les autres protocoles les plus utilisés, ainsi de Wireguard, OpenVPN et IKEv2. Concernant le chiffrement, c’est le protocole AES 256 bits qui est utilisé.
    Le service démarre dès que le périphérique se connecte à Internet (démarrage automatique) et coupe la connexion si jamais il vient à défaillir (Kill Switch). Enfin, ExpressVPN ne propose certes pas d’antivirus ni de stockage sur Cloud, mais a un partenariat avec LastPass afin que les utilisateurs disposent d’un gestionnaire de mot de passe sécurisé.
  • Le streaming, le P2P et le contenu restreint : l’accès à Disney +, Netflix US, Prime Video et autres est permis à l’étranger. Il en va de même pour le téléchargement P2P. On peut également accéder à du contenu restreint géographiquement, dans des pays pratiquant la censure numérique, à l’instar de la Chine.
    Pour chacun de ces usages, le fournisseur propose des serveurs dédiés et optimisés en ce sens (typiquement, les serveurs obfuscated pour la Chine).
  • Le service client : on peut contacter l’assistance par tchat, mail ainsi que par les réseaux sociaux (Twitter et Facebook). Si vous envoyez votre demande en français, l’interlocuteur répondra en français, mais en se servant d’une traduction en ligne.
    Il est à noter que l’assistance est disponible 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. En sus du service client, on retrouve également une Foire aux Questions, laquelle détaille ses réponses aux questions les plus fréquemment posées par les utilisateurs.
Ses points positifs ?
  • De très bonnes performances ✅ : c’est sans conteste LE point fort du VPN, qui parvient à trôner en tête des plus performants. Les tests menés révèlent en effet que l’utilisation du service n’est que peu impactante, y compris pour les serveurs distants.
    Il affiche ainsi des débits supérieurs à la concurrence, comme Surfshark et Cyberghost. Si vous vous demandez quel VPN choisir pour une vitesse maximale, ExpressVPN est un choix tout à fait adéquat.
  • Une solide infrastructure ✅ : les 3000 serveurs ne sont certes pas les plus nombreux du marché, mais ils remplissent très bien leur office ; surtout, c’est l’implantation dans les pays qui est intéressante.
    Avec plus de 90 pays au compteur, ExpressVPN s’assure de mettre à disposition des emplacements stratégiques tant pour le streaming que le P2P et les destinations des utilisateurs. Vous pouvez donc vous connecter depuis un grand nombre d’endroits et, si la localisation ne vous importe pas, choisir votre serveur favori en fonction de ses performances.
  • Un VPN ultra polyvalent ✅ : avec le streaming et le P2P débloqué, il y a de quoi profiter pleinement des fonctionnalités du service. Ce, d’autant plus qu’ExpressVPN met à disposition des serveurs dédiés et optimisés pour les différents usages. Pour le géoblocage, on trouve des serveurs obfuscated, indispensables pour contourner la censure numérique de pays comme la Chine. On peut donc profiter d’une utilisation particulièrement extensive, surtout que les performances honorables assurent, au choix, un streaming en haute résolution et des téléchargements P2P rapides.
  • Accessible aux néophytes ✅ : le fournisseur met effectivement un point d’honneur à valoriser l’intuitivité de fonctionnement. Dans cette perspective, le logiciel et l’application disposent déjà de nombreux réglages auxquels il n’est pas nécessaire (ni possible, d’ailleurs) de toucher. Le service est bien optimisé et représente donc une bonne alternative aux personnes qui ne connaissent pas ou peu les VPN et leur fonctionnement.
Ses points négatifs ?
  • Des prix élevés et pas d’abonnement longue durée ⚠️ : au regard du comparatif VPN, ExpressVPN apparaît en effet comme étant l’un des plus chers. Prenons par exemple l’abonnement 1 an : il en coûte 5,68 euros par mois avec ce fournisseur, contre 5,16 euros chez PureVPN, 4,18 euros chez NordVPN et même 3 euros avec Hide.me.
    En clair, ExpressVPN se situe dans la tranche tarifaire haute. Il est, de plus, dommage qu’il ne propose pas d’abonnements plus longs afin d’obtenir des prix mensuels plus intéressants à l’image de ce que fait la concurrence avec 2 ou 3 ans d’engagement.
  • Pas plus de 5 appareils connectés en même temps ⚠️ : en comparaison du classement VPN, ExpressVPN chute ici parmi les plus « mauvais élèves », aux côtés de Vypr VPN. En face, on retrouve des PureVPN et PIA avec 10 appareils en simultané, et même encore mieux avec ZenMate et Surfshark, dont le nombre de périphériques connectés est tout simplement limité. En l’occurrence, si vous avez beaucoup d’appareils sur lesquels vous souhaitez déployer le service, nous vous recommandons de vous tourner vers la concurrence.
    Avec ExpressVPN, il vous faudrait en effet acheter plusieurs abonnements pour compenser le maximum d’appareils connectés en même temps, ce qui vous reviendrait bien trop cher.
  • Manque de paramètres avancés ⚠️ : si on loue la simplicité d’utilisation du service, cela a toutefois pour corollaire un écosystème assez fermé, avec nombre d’optimisations et de réglages déjà décidés unilatéralement par le fournisseur.
    Ainsi, s’il y a des techniciens et experts VPN qui aiment toucher à tout dans l’assistance, on vous recommande plutôt d’autres VPN plus ouverts.
Notre avis sur ExpressVPN en résumé
Dans le classement VPN, ExpressVPN arrive en quatrième position, grâce à ses performances et malgré ses prix élevés. Les tarifs sont en effet supérieurs à la concurrence, et l’on ne peut pas s’engager pour plus d’une année.
C’est d’autant plus regrettable qu’on ne peut connecter « que » 5 appareils en même temps et qu’il n’est pas possible d’acheter des « slots » supplémentaires. Il demeure néanmoins un VPN rapide et performant, bon pour le streaming et les téléchargements.

5. PureVPN : une infrastructure étoffée et sécurisée

PureVPN est pour nous le cinquième meilleur VPN du marché. PureVPN s’illustre grâce à ses nombreux serveurs et pays ainsi que sa sécurité avancée. Les nombreuses options disponibles, par exemple pour la redirection de port ou pour se protéger des attaques DDoS, sont utiles. L’infrastructure est valorisable, reposant sur plus de 6000 serveurs dans 140 pays. Il est toutefois regrettable que celui qui se sacre le service le plus rapide au monde souffre en réalité de performances inférieures à la concurrence.

PureVPN : présentation

Tarifs &
Abonnements
Connexions simultanées

10

Couverture géographique

+6500 serveurs dans 140 pays

Logiciel et appli

Windows, MacOS, Linux,
Android TV / Smart TV, Routeurs

Pas de conservation des logs

Oui

Streaming (dont Netflix US)

Oui

Téléchargement P2P

Oui

Géoblocage (dont Chine)

Oui

Satisfait ou remboursé

30 jours

Avantages

Inconvénients

- De nombreux serveurs et pays
- Une utilisation polyvalente
- Des tarifs appropriés
- Jusqu’à 10 appareils simultanément
- Des options de sécurité avancée
- Des performances limitées
- Des pays avec 1 seul serveur
Principales caractéristiques
  • Les tarifs et formules : il existe trois durées d’engagement : pour 2 ans, 1 an ou 1 mois, à respectivement 2,96, 5,16 et 9,60 euros par mois. Les abonnements partagent tous les mêmes caractéristiques et fonctionnalités et s’accompagnent d’une garantie « Satisfait ou remboursé » d’une durée de 31 jours.
    A compter de la date de souscription et avant l’expiration de ce délai, il est donc possible de demander un remboursement intégral. Il est également à noter que PureVPN propose une période d’essai de 7 jours à 99 centimes.
  • L’infrastructure : le réseau repose sur plus de 6500 serveurs répartis dans 140 pays. Certains servent tous les usages tandis que d’autres sont dédiés et optimisés, pour le streaming, le téléchargement, le contournement du géoblocage (obfuscated), l’utilisation de Tor (Onion Over VPN), etc. Il est possible, enfin, d’utiliser PureVPN sur 10 appareils en simultané.
  • La sécurité : plusieurs protocoles sont mis à disposition, ainsi d’IKEv2, OpenVPN, L2TP et PPTP. On dispose également d’un protocole de sécurité « maison », répondant au nom de Stealth. Le chiffrement est en AES 256 bits, comme pour tous les concurrents de ce classement VPN. La protection est intégrale, à savoir qu’elle commence avant la connexion du périphérique à Internet et la coupe si jamais le VPN vient à s’arrêter, même brièvement.
    Notons, pour terminer, que PureVPN ne propose pas de stockage en cloud ni de password manager sécurisé, mais intègre tout de même un antivirus contre les malwares et le phishing dans sa solution.
  • Le streaming, le P2P et le géoblocage : il est possible de consulter les catalogues étrangers des plateformes de SVOD grâce aux différents serveurs prévus à cet effet. Des serveurs dédiés facilitent également le téléchargement P2P.
    Concernant le contenu géobloqué, PureVPN parvient à outrepasser la censure numérique (comme le « Great Firewall » de Chine) en ayant recours à des serveurs obfuscated.
  • Le service client : on peut contacter l’assistance par tchat, mail et réseaux sociaux (Facebook et Twitter). La langue de base est l’anglais, mais il est possible d’échanger en français si l’on soumet un ticket via le formulaire de contact.
    Le service client est disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, à l’image de la concurrence. En plus de l’assistance, on retrouve sur le site officiel une Foire aux Questions qui apporte de nombreuses réponses aux interrogations les plus couramment formulées par les users.
Ses points positifs ?
  • Une très large infrastructure ✅ : à notre avis, le VPN dispose d’un réseau bien étoffé. Le nombre de serveurs est important et permet de réguler le trafic ; vous pouvez ainsi choisir vos serveurs favoris en fonction de leurs performances. Pour les serveurs dédiés, il en est de même : ils sont nombreux, et si l’un d’eux est défaillant ou surchargé, vous avez tout le loisir d’en changer.
    Le plus impressionnant reste toutefois du côté des pays couverts : ils sont au nombre de 140 et ne sont dépassés que par les 290 d’HideMyAss (qui a, en comparaison, un peu plus de 1100 serveurs, contre plus de 6000 pour PureVPN).
  • Une tarification raisonnable ✅ : ils se situent au niveau de la concurrence. L’offre 2 ans à 2,96 euros par mois, par exemple, est moins chère que chez Cyberghost (3,19 euros par mois) et NordVPN (3,15 euros par mois), mais plus onéreuse que chez Surfshark (2,09 euros par mois) et Private Internet Access (2,50 euros par mois).
    Ce ne sont donc certes pas les tarifs les plus attractifs du marché, mais en choisissant PureVPN, vous vous assurez de payer un prix de marché équilibré.
  • Une sécurité avancée ✅ : les protocoles classiques ont déjà démontré leur efficace, mais c’est surtout Stealth qui nous impressionne. Bien qu’obufscated, il parvient à conserver des débits plutôt bons.
    De plus, PureVPN s’assure que vous disposiez d’une véritable suite en ce qui concerne la sécurité, ce que l’on constate aux différentes options (protection DDoS, redirection de port, IP statique) ainsi qu’à l’antivirus intégré (sans supplément). De telles fonctionnalités se révèlent attractives pour les entreprises et pour les gamers, entre autres (car ils peuvent craindre des attaques DDoS de concurrents en pleine compétition online !).
  • Jusqu’à 10 appareils en simultané ✅ : à ce sujet, PureVPN fait partie des meilleurs VPN, aux côtés d’Hide.me et Private Internet Access. Il est seulement supplanté par Surfshark et ZenMate, lesquels permettent de connecter un nombre illimité d’appareils en même temps. 10 appareils demeurent cependant une large offre, particulièrement intéressante si vous souhaitez l’installer sur le navigateur, la tablette, le smartphone, la console de jeu, etc.
  • Une utilisation polyvalente ✅ : tous les usages typiques d’un VPN sont ici rendus possibles avec PureVPN. Si vous êtes amateur de streaming, vous apprécierez de pouvoir accéder aux nombreux catalogues débloqués.
    Pour ceux voulant télécharger en P2P, les nombreux serveurs dédiés déploient une belle efficacité, de même que les serveurs obfuscated pour les pays usant de la censure numérique. Notre avis sur ce VPN est donc positif en ce qui concerne son potentiel d’utilisation.
Ses points négatifs ?
  • Des débits inférieurs à la concurrence et variables ⚠️ : les différents tests ont effectivement révélé qu’utiliser PureVPN n’est pas sans conséquence sur la vitesse de votre connexion Internet. Cela demeure raisonnable sur un serveur local, mais dès lors qu’on s’éloigne un peu, les débits commencent à chuter.
    De plus, ils souffrent régulièrement de variations, ce qui, bien entendu, impacte négativement votre expérience. Vous pouvez donc être confronté, de temps à autre, à une résolution diminuée pour le streaming par exemple. A noter que les débits n’apparaissent a priori pas suffisants pour les jeux de tirs en ligne assez exigeants côté ressources.
  • Une répartition inégale des serveurs ⚠️ : malgré l’importante présence internationale du fournisseur, il apparaît que certains pays ne sont pas aussi gâtés que d’autres. Il est certes logique qu’un pays stratégique comme les Etats-Unis concentre de nombreux serveurs, mais à l’inverse, on retrouve parfois un seul serveur pour tout un pays…
    Autrement dit, si celui-ci n’est pas très rapide, ou qu’il est déjà surchargé, vous n’avez pas d’alternative.
Notre avis sur PureVPN en résumé
PureVPN fait partie des meilleurs VPN en ce qui concerne l’architecture, mais a des performances limitées. En l’état, notre avis sur ce VPN est qu’il est plus lent que la concurrence et s’adapte donc mal à certaines activités, comme le gaming en ligne.
Les variations de débit peuvent elles aussi impacter le streaming ou le P2P. Le fournisseur peut heureusement compter sur son architecture développée, avec pléthore de pays et de serveurs, ainsi que ses options avancées de sécurité.

6. ZenMate : un VPN attractif et complet

ZenMate est pour nous le deuxième meilleur VPN du marché. S’il n’est certes pas le meilleur VPN, ZenMate convainc tout de même grâce à ses prix attractifs et ses connexions simultanées illimitées. La combinaison des deux est en effet un atout intéressant pour quiconque dispose de nombreux appareils et ne souhaite pas souscrire à plus d’un abonnement. Débloqué pour le streaming et le P2P, c’est un VPN polyvalent. Espérons seulement que le VPN parvienne à outrepasser le pare-feu chinois et à nous proposer un service client en français à l’avenir.

ZenMate : présentation

Tarifs &
Abonnements
Connexions simultanées

Illimité

Couverture géographique

+6500 serveurs dans 140 pays

Logiciel et appli

Windows, MacOS, Linux,
Android TV / Smart TV, Routeurs

Pas de conservation des logs

Oui

Streaming (dont Netflix US)

Oui

Téléchargement P2P

Oui

Géoblocage (dont Chine)

Non

Satisfait ou remboursé

30 jours

Avantages

Inconvénients

- Abonnement 3 ans pas cher
- Pour le streaming et P2P
- Abonnements modulaires (« Pro » et « Ultimate »)
- Nombre illimité d’appareils en simultané

- Service client et FAQ en anglais seulement
- Ne fonctionne pas en Chine
Principales caractéristiques
  • Les prix et abonnements : les abonnements se divisent en deux catégories « Pro » et « Ultimate » (par souci de lisibilité, les prix indiqués dans le tableau correspondent à cette dernière). « Ultimate » est en effet la solution la plus complète, fonctionnant sur tous les appareils et avec un support de téléchargement P2P ; on peut s’y abonner pour 3 ans, 1 an ou 1 mois. « Pro », en revanche, est plus limité, dans la mesure où on ne peut le déployer que sur les navigateurs ; on peut y souscrire pour 1 an, 6 mois ou 1 mois.
    Pour toutes les formules proposées par le fournisseur, il existe une garantie « Satisfait ou remboursé » de 30 jours : à compter de la souscription, on profite donc de ce délai pour pouvoir demander un remboursement intégral si le service ne nous convainc pas.
  • L’infrastructure : le service compte sur plus de 3000 serveurs répartis dans 64 pays. En plus des serveurs classiques « tous usages », ZenMate propose également des serveurs dédiés, lesquels sont optimisés pour le streaming ou le téléchargement P2P par exemple.
    Notons enfin que, pour un seul abonnement ZenMate, le VPN peut être déployé sur un nombre illimité de périphériques, navigateurs et OS.
  • Les protocoles de sécurité : sont disponibles l’Open VPN, IPSec, IKEv2 et L2TP ; le service ne propose pas encore Wireguard. Pour le chiffrement, c’est encore l’indestructible AES 256 bits qui est utilisé.
    On note, de plus, que le service est actif en permanence grâce au démarrage automatique et au Kill Switch, lequel coupe immédiatement la connexion si le VPN est hors-service, même temporairement. Il est à noter que ZenMate ne propose pas de services d’antivirus, de stockage cloud ou de password manager.
  • Le streaming, le téléchargement et le géoblocage : toutes les plateformes de SVOD, comme Disney + et Netflix US, sont débloquées et accessibles. Il est également possible de s’adonner au téléchargement P2P, et l’on profite même de serveurs dédiés à cet effet, avec des débits optimisés et une meilleure stabilité.
    Pour le géoblocage, on constate donc qu’il est possible d’accéder à du contenu restreint, mais cela dépend du pays dans lequel vous souhaitez vous implanter. Typiquement, ZenMate ne fonctionne pas en Chine.
  • Le service client : comme pour les autres VPN, l’assistance est ouverte 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Pour joindre un conseiller, on peut passer par les moyens classiques : tchat, formulaire de contact et réseaux sociaux (Twitter et Facebook).
    Il est à noter que tous les échanges se font en anglais. De surcroît, ZenMate propose une Foire aux Questions (en anglais, elle aussi) qui regroupe les requêtes fréquemment formulées par les utilisateurs. On peut donc y trouver sa réponse sans avoir à contacter l’assistance au préalable.
Ses points positifs ?
Nous avons d’abord plusieurs points positifs à relever :

  • Forte attractivité de l’abonnement 3 ans ✅ : à 1,64 euros par mois, c’est l’offre VPN la moins chère juste derrière les 1,39 euros de Vypr VPN. Si on examine notre comparatif VPN, les autres fournisseurs offrant une telle solution sont plus chers, ainsi de Cyberghost à 2,00 euros et d’HMA à 2,99 euros par mois.
    Si vous cherchez à savoir quel VPN choisir pour un abonnement longue durée pas cher, ZenMate est sans aucun doute le bon choix !
  • Des formules modulables ✅ : entre « Pro » et « Ultimate », il vous est possible de choisir ce qui vous convient le plus d’un point de vue fonctionnalités ET budget. Si vous cherchez uniquement à protéger les navigateurs, typiquement, la formule Pro sera suffisante. Pour toutes les fonctionnalités avancées, en revanche, c’est Ultimate qu’il faut choisir.
    Il est intéressant pour vous de retrouver des offres modulables comme celles-ci, car au regard du comparatif VPN, les formules sont bien souvent toutes les mêmes et se différencient uniquement sur leur durée d’engagement.
  • Un VPN polyvalent ✅ : c’est en effet un fournisseur tout à fait adéquat si vous cherchez à faire du streaming P2P ou à consulter les catalogues des plateformes étrangères de SVOD. A côté de ça, l’offre d’IP statique est intéressante pour les entreprises. Ainsi, tant pour les particuliers que les professionnels, le service est adapté.
  • Un nombre illimité d’appareils en simultané ✅ : c’est l’un des atouts les plus remarquables du service, d’autant plus qu’au vu du comparatif VPN, seuls quelques élus le proposent : ce sont Surfshark et ZenMate.
    En complément de la multi-compatibilité navigateur / OS / périphériques, ce nombre illimité est intéressant si vous avez de nombreux appareils sur lesquels vous souhaitez installer le VPN.
Ses points négatifs ?
  • Un service client et une FAQ en anglais uniquement ⚠️ : l’assistance n’est en effet pas (encore ?) proposée en français ; soit vous maîtrisez l’anglais, soit vous utilisez un traducteur, soit vous devez hélas vous réorienter vers un autre VPN.
    Si on remarque que le support uniquement disponible en anglais concerne d’autres VPNs, ce n’est en revanche pas tant le cas en ce qui concerne la Foire aux Questions. Celle-ci est entièrement en anglais et, même pour les bilingues, quelques termes techniques peuvent poser problème.
    Gageons qu’au fur et à mesure de son implantation sur le territoire français, le fournisseur proposera une version de son site intégralement traduite ainsi qu’une assistance en français.
  • Pas de fonctionnement en Chine ⚠️ : on sait les efforts déployés par les paradigmes de la censure numérique, comme la Chine, mais aussi l’Iran, l’Arabie Saoudite et la Russie.
    Tout logiquement, ils ont les VPN dans leur viseur, et malheureusement, ZenMate n’y échappe pas pour la Chine. Si c’est une fonctionnalité qui vous tient à cœur (car vous vous y rendez souvent ou que vous aimez les contenus locaux géorestreints), mieux vaut opter pour un autre VPN.
Notre avis en résumé
Dans le classement VPN, ZenMate séduit surtout grâce à son abonnement longue durée pas cher. Celui-ci est effectivement encore plus attractif que d’autres ténors, comme Cyberghost. Il sert, de plus, à une majorité d’usages, le streaming et le P2P notamment.
Il est en revanche moins convaincant pour les pays avec censure numérique, comme la Chine au sein de laquelle il ne fonctionne pas. C’est toutefois un VPN polyvalent et accessible, hélas en anglais.

7. Private Internet Access : de nombreux serveurs, bon pour Netflix US

PIA est pour nous le septième meilleur VPN du marché. Si vous vous demandez quel VPN choisir pour le streaming, PIA est un bon choix. Basé aux Etats-Unis, il a l’avantage de proposer un gargantuesque réseau de serveurs qui, d’une part, absorbe tout le trafic, d’autre part, vous laisse une grande liberté de choix. Pour l’accès à Netflix US et autres, nous ne sommes pas déçus. Nous aimerions toutefois que le service gagne en stabilité (quelques chutes de débits) et en polyvalence (en passant outre la censure numérique).

Private Internet Access (PIA) : présentation

Tarifs &
Abonnements
Connexions simultanées

10

Couverture géographique

+35640 serveurs dans 77 pays

Logiciel et appli

Windows, MacOS, Linux,
Android TV / Smart TV, Routeurs

Pas de conservation des logs

Oui

Streaming (dont Netflix US)

Oui

Téléchargement P2P

Oui

Géoblocage (dont Chine)

Non

Satisfait ou remboursé

30 jours

Avantages

Inconvénients

- Des tarifs très intéressants
- De nombreux protocoles de sécurité
- Des débits élevés
- Jusqu’à 10 appareils en simultané
- Un bon choix pour le P2P et le streaming


- Des variations de performances
- Service client en anglais uniquement
- Ne fonctionne pas en Chine
Principales caractéristiques
  • Les prix et formules : PIA propose trois formules, lesquelles ont des fonctionnalités identiques mais se différencient sur leur durée d’engagement respective. On peut ainsi s’abonner pour 2 ans (à 2,50 euros par mois), 1 an (3,10 euros par mois) et 1 mois (à 9,20 euros).
    Pour chaque abonnement, une période « Satisfait ou remboursé » s’ouvre à compter de la souscription et pour une durée de 30 jours. Si on en fait la demande avant l’expiration du délai, on peut donc profiter d’un remboursement intégral.
  • L’infrastructure : le service déploie un impressionnant réseau de plus de 35640 serveurs localisés dans 77 pays. Pour optimiser les débits et la sécurité en fonction des usages, PIA prévoit des serveurs dédiés ; on peut donc s’y connecter pour le streaming ou le téléchargement P2P par exemple.
    Le fournisseur prévoit également une option d’IP statique, payante, ce qui peut intéresser les entreprises. Il est à noter que, pour un abonnement, il est possible de déployer le service en simultané sur 10 périphériques au maximum.
  • La sécurité : les protocoles pris en charge sont nombreux, il s’agit d’Open VPN, Wireguard, PPTP, L2TP et SSTP. Concernant le chiffrement, on retrouve comme toujours l’AES 256 bits. PIA ne propose pas de services complémentaires, comme le cloud, le password manager ou l’antivirus.
  • Le streaming, le P2P et le géoblocage : Kodi, Disney+, Hulu, Prime Video, Netflix US, etc. ce sont là autant de plateformes de SVOD débloquées et qui ne détectent pas ni ne bloquent l’utilisation de PIA comme VPN.
    Concernant le P2P, il est également possible avec ce service, et l’on peut utiliser des serveurs dédiés à cet effet. Concernant le géoblocage, enfin, autant PIA parvient à passer l’écrasante majorité des frontières, autant il est bloqué en Chine et en Turquie (entre autres).
  • Le service client : pour contacter un conseiller, on peut soumettre un ticket, utiliser Facebook ou Twitter ou encore passer par le service de tchat.. A noter qu’il est possible de joindre l’assistance tous les jours, en semaine comme le week-end, à toutes heures.
    Pour plus d’autonomie, le fournisseur a également prévu une FAQ complète sur son site officiel. Divisée en catégories, elle détaille les nombreuses questions les plus couramment posées par les utilisateurs et leur apporte des réponses synthétiques.
Ses points positifs ?
  • Des prix très attractifs pour les abonnements ✅ : c’est effectivement l’un de ses atouts majeurs, et c’est d’ailleurs valable pour les 3 formules. L’abonnement pour 2 ans est ainsi plus attractif que pour NordVPN et PureVPN.
    Nous observons la même chose pour l’abonnement 1 an, moins cher que chez HideMyAss, ZenMate VPN, NordVPN et même Cyberghost. L’offre mensuelle, enfin, est sous les 10 euros, ce qui en fait d’emblée une offre attractive. En bref, si vous vous demandez quel VPN choisir pour ne pas trop dépenser, PIA est le bon choix à faire !
  • Un large choix de serveurs et de pays ✅ : avec plus de 30 000 serveurs au compteur, Private Internet Access arrive premier de notre classement VPN de ce point de vue-là. Le trafic est donc très bien absorbé, tandis que l’on retrouve de nombreux serveurs classiques ET dédiés, en fonction de vos utilisations.
    Concernant les pays, PIA accusait autrefois un certain retard en la matière, couvrant juste une trentaine de pays. C’est désormais chose révolue, étant entendu qu’on retrouve le service au sein de 77 pays. Vous pouvez donc avoir accès à de nombreux emplacements.
  • Jusqu’à 10 appareils en simultané ✅ : au regard de notre comparatif VPN, un tel chiffre place PIA en tête de liste si vous avez de nombreux périphériques sur lesquels utiliser le service. C’est un avantage d’autant plus intéressant quand on le met en parallèle avec les abonnements aux prix attractifs, car d’autres fournisseurs plus chers ne permettent d’installer que 5 appareils.
  • Des performances très convaincantes ✅ : les tests que nous avons menés sont excellents, à savoir que Private Internet Access est presque sans impact sur la connexion Internet avec un serveur local.
    Pour un serveur plus ou moins éloigné, les débits sont variables bien sûr, mais on constate avec surprise qu’ils sont très bien optimisés pour les USA depuis la France. Cela nous amène forcément au point suivant.
  • Très bon choix pour Netflix US ✅ : voulu ou non, PIA est parvenu à s’imposer comme un fournisseur de référence pour les utilisateurs cherchant un VPN avant tout pour le streaming.
    Le service présente donc une bonne compatibilité avec les différentes plateformes de SVOD et n’est pas détecté par les bots. Pour Netflix US, Private Internet Access est donc un excellent choix.
Ses points négatifs ?
  • Quelques rares chutes de débit ⚠️ : elles ne sont certes pas nombreuses, mais il faut les mentionner.
    Plus vous vous éloignez géographiquement de votre emplacement de base, plus les débits chutent, évidemment, mais on repère parfois des variations au sein d’un même serveur. Si vous êtes en train de regarder une série, vous pouvez donc être confronté à une baisse temporaire de résolution.
  • Assistance client en anglais uniquement ⚠️ : très implanté sur le territoire américain, le VPN l’est pour autant bien moins dans l’Hexagone. Pour soumettre une requête d’assistance, vous devrez donc maîtriser la langue de Shakespeare ou utiliser un traducteur en ligne.
  • Faible contournement de la censure ⚠️ : des pays comme l’Arabie Saoudite, la Russie, l’Iran ou encore la Chine déploient de gros efforts pour créer un internet national et censuré.
    Ils s’attaquent donc à l’utilisation des VPN et les bloquent quand ils sont repérés. Hélas, Private Internet Access ne passe pas outre le pare-feu chinois, et il est donc bloqué.
Notre avis sur Private Internet Access en résumé

Dans notre classement VPN, Private Internet Access compte sur une infrastructure solide pour se distinguer. C’est en effet le plus voyant, à savoir les plus de 30 000 serveurs ; de quoi trouver le meilleur choix pour le streaming, le P2P ou pour la plus grande vitesse.
Les prix sont eux aussi attractifs, autant que les performances – même si on note hélas quelques variations. Pour gagner en polyvalence, enfin, PIA pourrait développer un protocole obfuscated pour les pays censurés.

8. Hide.me : cher, mais polyvalent et performant

Hide.Me est pour nous le huitième meilleur VPN du marché. Notre classement VPN révèle qu’Hide.me est bon pour le streaming et le téléchargement, mais trop cher. L’abonnement mensuel est le plus cher du comparatif VPN et la durée d’engagement ne va pas au-delà d’un an, ce qui signifie que les prix ne peuvent pas être aussi dégressifs que pour des fournisseurs proposant des formules de 2 ou 3 ans. Le service est toutefois performant et stable, avec des serveurs optimisés pour la SVOD et le P2P, mais qui ne contournent cependant pas la censure.

Hide.me : présentation

Tarifs &
Abonnements
Connexions simultanées

10

Couverture géographique

+1900 serveurs dans +75 pays

Logiciel et appli

Windows, MacOS, Linux,
Android TV / Smart TV, Routeurs

Pas de conservation des logs

Oui

Streaming (dont Netflix US)

Oui

Téléchargement P2P

Oui

Géoblocage (dont Chine)

Satisfait ou remboursé

30 jours

Avantages

Inconvénients

- Pour le streaming et P2P
- Jusqu’à 10 appareils en simultané
- Version gratuite limitée
- Des emplacements stratégiques
- Simple à installer et utiliser

- Des tarifs assez élevés
- Un contournement de la censure irrégulier
- Un nombre limité de serveurs
- Support client en anglais uniquement
Principales caractéristiques
  • Les tarifs et abonnements : 3 abonnements sont proposés ; ils embarquent tous les mêmes fonctionnalités, mais se distinguent sur leur durée et donc sur leur prix au mois. Celui-ci est dégressif en fonction de la durée d’engagement : on paye donc 3 euros par mois pour un abonnement d’1 an, 6,66 euros par mois pour un abonnement de 6 mois et 12,99 euros pour un abonnement mensuel.
    Pour chaque offre, il est possible, sous un délai de 30 jours à compter de la souscription, de demander un remboursement intégral au titre de la garantie « Satisfait ou remboursé ».
  • L’infrastructure : le réseau compte plus de 1900 serveurs répartis dans plus de 75 pays. On retrouve aussi bien des serveurs pour toutes utilisations que des serveurs optimisés pour le streaming ou le téléchargement P2P. Enfin, avec un seul abonnement, il est possible d’installer et d’activer le service sur 10 périphériques en même temps.
  • Les protocoles de sécurité : on retrouve OpenVPN, IPsec, SoftEther, SSTP, PPTP, L2TP et Wireguard ainsi que le chiffrement AES 256 bits. En se connectant à Internet, le VPN démarre directement grâce au démarrage automatique et fait sauter la connexion Internet si jamais il dysfonctionne, grâce au Kill Switch. Il est à noter que Hide.me ne propose pas de fonctionnalités complémentaires, comme le gestionnaire de mot de passe, le coffre fort ou encore l’antivirus.
  • Le streaming, le P2P et le contenu restreint : les plateformes de SVOD étrangères sont débloquées, comme Netflix US, Prime Video, Hulu, etc. Il en va de même pour le téléchargement P2P, qui profite de plus, on le disait, de serveurs dédiés.
    Il est donc possible d’accéder à du contenu géorestreint, mais cela dépend du pays. Si le service fonctionne sans problème aux Etats-Unis, par exemple, son accès n’est en revanche pas garanti pour la Chine, l’Iran, la Turquie, etc.
  • Le service client : il est disponible tous les jours de la semaine et du week-end, à toutes heures du jour et de la nuit. Un conseiller peut être contacté, en anglais, via le tchat, le formulaire de contact (ticket) et les réseaux sociaux.
    Hide.me met également à disposition sur son site une « base de connaissances » qui fait office de FAQ. On retrouve donc de nombreuses questions posées par les internautes et auxquelles des réponses sont apportées. A noter que la FAQ n’est pas traduite en français.
Ses points positifs ?
  • Un VPN à l’utilisation polyvalente ✅ : pour regarder vos séries et films favoris sur les (S)VOD de l’étranger ou télécharger en P2P, le service est pleinement adapté. Il déploie ainsi un réseau de serveurs dédiés et optimisés en fonction de l’utilisation désirée. Vous pouvez donc profiter pleinement du VPN.
  • Une version Freemium ✅ : si vous n’êtes pas prêt à vous engager ou à dépenser de l’argent pour un Virtual Private Network, cette variante proposée par Hide.me en accord avec ses valeurs fondatrices est tout indiquée.
    Certes, les fonctionnalités sont limitées : c’est le cas des localisations, du nombre d’appareils connectés en simultané ou encore du trafic de données maximum. Toutefois, cela vous permet de profiter a minima de la sécurité et de la confidentialité pour la navigation sur le web et, si vous êtes satisfait, vous diriger vers un plan Premium complet.
  • De nombreux appareils en simultané ✅ : avec 10 périphériques connectés en même temps, Hide.me s’installe aux côtés de PureVPN, PIA et HideMyAss ; seuls Surfshark et ZenMate VPN font mieux, avec un nombre illimité d’appareils.
    En l’occurrence, vous pouvez déployer le service sur de nombreux périphériques, ce qui se combine très bien avec la compatibilité étendue des systèmes, navigateurs, et autres.
  • Une bonne couverture géographique ✅ : les serveurs ne sont certes pas nombreux (on le détaille dans la partie inconvénients), mais ils ont au moins l’intérêt d’être disposés intelligemment. Les différents emplacements au sein de plus de 75 pays vous donnent amplement le choix en termes d’accès au contenu géo restreint.
  • Facile d’utilisation ✅ : le service a été conçu dans une optique d’accessibilité, et c’est tout logiquement que le logiciel et l’application se présentent comme des outils faciles à télécharger, installer et configurer.
    Hide.me vous guide pas à pas dans les différentes fonctionnalités et dans le paramétrage. Ainsi, si vous êtes néophyte et craignez de ne pas savoir utiliser un VPN, celui-ci constitue un choix rassurant.
Ses points négatifs ?
  • Des prix élevés et pas d’abonnement très longue durée ⚠️ : le comparatif VPN nous révèle en effet qu’il s’agit de l’un des fournisseurs les plus chers du marché.
    L’offre mensuelle, à 12,99 euros par mois, est ainsi la plus onéreuse, le suivant étant Cyberghost à 11,99 euros par mois tandis que les autres concurrents s’échelonnent grossièrement entre 9,50 et 11 euros par mois. Nous regrettons, de plus, que la durée d’abonnement la plus longue soit limitée à 1 an ; il aurait été intéressant d’allonger davantage les périodes d’engagement pour profiter de prix encore plus dégressifs. Espérons donc que les offres se diversifieront plus à l’avenir.
  • Accès fluctuant dans les pays censurés ⚠️ : le service se targue de pouvoir contourner la censure numérique dans des pays comme la Chine, la Turquie, l’Iran ou encore l’Arabie Saoudite. Cela est parfois possible… et parfois non.
    Régulièrement, en effet, le service est indisponible et ne permet pas d’accéder à du contenu restreint dans les pays sus cités. A l’image de Vypr VPN (le dernier de notre top 10 VPN), Hide.me pourrait développer un protocole de sécurité masquant en permanence l’utilisation d’un tel logiciel.
  • Peu de serveurs ⚠️ : les plus de 1900 serveurs permettent certes de bien absorber le trafic, mais ils demeurent trop peu nombreux en comparaison de la concurrence.
    En l’occurrence, Hide.me finit en tête du flop 3, dépassant HideMyAss et ses +1100 serveurs ainsi que Vypr VPN et ses +700 serveurs. Il y a fort à parier qu’au fur et à mesure que le service s’étoffera, il en ira de même pour le nombre de serveurs.
  • Pas de service client en français ⚠️ : hélas et malgré son interface francisée, le support client n’est disponible qu’en anglais uniquement. Ainsi, si vous contactez un conseiller par mail ou tchat en parlant français, celui-ci traduira votre question, mais vous répondra en anglais.
    On regrette, de plus, que la FAQ ne soit pas traduite, ce qui peut être compliqué dès lors que l’on tombe sur des termes techniques. Gageons que l’assistance en français se développera naturellement au fur et à mesure de l’implantation du fournisseur dans les territoires francophones.
Notre avis sur Hide.Me en résumé
Au vu du comparatif VPN, Hide.me souffre de plusieurs faiblesses. Il présente tout d’abord des abonnements aux prix plus élevés que la concurrence, d’autant plus qu’on ne trouve pas de formule longue durée au-delà d’1 an.
A côté de ça, l’infrastructure et les fonctionnalités ne sont pas irréprochables, en témoignent le peu de service et l’accès fluctuant aux censurés. Ses bonnes performances en font toutefois un bon choix pour le P2P et le streaming.

9. HideMyAss : la solution maison d’Avast

HMA est pour nous le neuvième meilleur VPN du marché. Dans ce classement VPN, HideMyAss profite d’une grande présence internationale, mais souffre de débits moyens. La comparaison avec les autres VPN est indéniable, et les performances sont en effet inférieures avec ce service. Dommage, de plus, que l’accès aux pays censurés et aux services de streaming ne soit pas constamment assuré. Les nombreux pays où est disponible le service est cependant un atout qu’il ne faut pas négliger, tant pour le contenu que la vitesse de connexion.

HideMyAss : présentation

Tarifs &
Abonnements
Connexions simultanées

5 ou 10

Couverture géographique

+1100 serveurs dans 290 pays

Logiciel et appli

Windows, MacOS, Linux,
Android TV / Smart TV, Routeurs

Pas de conservation des logs

Oui

Streaming (dont Netflix US)

Téléchargement P2P

Oui

Géoblocage (dont Chine)

Satisfait ou remboursé

30 jours

Avantages

Inconvénients

- Un haut niveau de sécurité
- Des tarifs raisonnables
- Version gratuite limitée
- 5 ou 10 appareils en simultané (au choix)
- FAQ complète, intuitive et traduite


- Un accès variable au contenu géobloqué
- Des performances un peu limitées
- Pas de sélection automatique de serveurs dédiés
- Pas assez de serveurs
Principales caractéristiques
  • Les tarifs et abonnements : les formules regroupent toutes les mêmes fonctionnalités et se différencient sur leur durée d’engagement. Il est à noter que deux versions sont proposées : pour 5 ou 10 appareils en simultané, les prix étant évidemment un peu plus chers pour la seconde option.
    Pour 5 appareils connectés en même temps, il est donc possible de s’abonner pour 3 ans à 2,99 euros par mois, pour 1 an à 4,39 euros par mois et pour 1 mois à 10,99 euros. Pour toutes les offres VPN, on profite d’une garantie de remboursement de 30 jours : on ne paye donc rien au final si l’on décide de résilier l’abonnement avant l’expiration de ce délai.
  • L’infrastructure : plus de 1100 serveurs sont déployés sur le réseau d’HideMyAss, et sont dispatchés au sein de 290 pays.
    Différents usages sont possibles, pour le P2P par exemple, et HMA regroupe sur ses forums les meilleures localisations pour telle ou telle activité. A noter que le fournisseur ne propose pas d’IP statique en option.
  • Les protocoles de sécurité : ils sont au nombre de 3, à savoir OpenVPN (en Open source, -UDP et -TCP), PPTP et L2TP. Le chiffrement utilisé est l’AES 256 bits.
    Le fournisseur ne propose pas de fonctionnalités supplémentaires de sécurité, comme le stockage sur un cloud confidentiel, le gestionnaire de mots de passe ou l’antivirus. On peut toutefois se tourner, dans ce dernier cas, directement vers Avast.
  • Le streaming, le P2P et le géoblocage : les services de streaming sont théoriquement débloqués, mais l’accès dépend des vérifications opérées par les fournisseurs.
    Il en va de même pour l’accès aux pays censurés, ainsi de la Chine ou de l’Iran. Concernant le téléchargement P2P, il est possible, mais n’est pas disponible sur tous les serveurs.
  • Le service client : il est possible de contacter l’assistance 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, au moyen du tchat, des réseaux sociaux (Facebook et Twitter) ainsi que par email (via un formulaire de contact). Seule l’assistance en anglais est disponible.
    En outre, HMA met à disposition une FAQ listant les questions les plus couramment posées par les utilisateurs et les réponses associées.
Ses points positifs ?
  • Un nombre impressionnant de pays ✅ : c’est certainement le critère le plus distinctif, car avec 290 pays, HMA ouvre de nombreuses perspectives. Il est ainsi possible de trouver des serveurs locaux pour accéder à du contenu géorestreint très spécifique et auquel vous ne pourriez pas accéder avec les autres VPN.
  • Des tarifs raisonnables ✅ : ce ne sont certes pas les plus attractifs du marché, mais ils sont équilibrés en comparaison des autres fournisseurs de notre classement VPN. L’offre 3 ans, par exemple, est plus intéressante chez Surfshark et Cyberghost, respectivement à 2,09 et 2,00 euros par mois contre 2,99 euros pour HideMyAss.
    L’offre mensuelle, en revanche, est moins chère que pour Cyberghost, ExpressVPN et Hide.me, dont les tarifs s’échelonnent entre 11 et près de 13 euros par mois, contre 10,99 pour HMA.
  • Le choix du nombre d’appareils en simultané ✅ : en-dehors des offres illimitées, on regrette souvent de ne pas pouvoir choisir combien d’appareils connecter en même temps. Heureusement, HMA nous en donne la liberté, avec des tarifs assez intéressants pour 10 périphériques connectés en simultané. Le fait d’avoir le choix est intéressant au sens où il vous permet de moduler l’offre en fonction de vos besoins.
  • Une FAQ très complète et francisée ✅ : on y retrouve en effet de nombreuses informations, sur la souscription et la durée d’engagement, l’utilisation de l’interface ou encore le paramétrage des périphériques avec le VPN.
    Nous apprécions de plus la traduction réussie et la facilité d’utilisation, étant donné que l’on peut naviguer au moyen de catégories ou directement en posant sa question. Vous pourrez donc économiser du temps en vous évitant de contacter l’assistance client.
Ses points négatifs ?
  • Des performances inférieures à la concurrence ⚠️ : lors des tests que nous avons menés, il apparaît en effet que les débits ne sont pas aussi bons que ceux déployés par la concurrence. L’utilisation d’un VPN fait certes toujours chuter le débit, mais la différence est ici suffisamment importante pour s’en ressentir à l’utilisation.
    Vos usages typiques, comme les téléchargements et le streaming, ne bénéficieront donc pas de leur fluidité habituelle.
  • Un accès fluctuant au contenu géorestreint ⚠️ : c’est déjà le cas pour des pays comme la Chine, dont les contrôles renforcés barrent l’accès aux protocoles non obfuscated.
    Pour le streaming, les plateformes mènent régulièrement des contrôles afin de détecter et bloquer les utilisateurs de VPN, et l’accès aux services de Netflix, Disney+ et consorts reste donc parfois incertain. Si vous êtes à la recherche d’un fournisseur fiable en ce qui concerne le géoblocage, ce n’est pas le meilleur VPN.
  • Peu de serveurs ⚠️ : avec un peu plus de 1100 serveurs au compteur, HMA figure en bas de liste, aux côtés des 700 serveurs de Vypr VPN. C’est toutefois un inconvénient à nuancer, car le nombre de serveurs doit être en adéquation avec la fréquentation ; inutile d’en avoir trop si ceux déjà existants encaissent bien le trafic.
    Nous sommes cependant dubitatifs quant à leur potentiel lien avec les chutes de performances, mais cela peut aussi être dû à un manque d’investissement sur la vitesse de la connexion.
  • Manque de lisibilité des serveurs optimisés ⚠️ : on est généralement habitués à pouvoir choisir dans une liste les serveurs dédiés à tel ou tel usage, comme le streaming ou le téléchargement P2P. Ce n’est pas le cas depuis l’interface en l’occurrence, et il faut donc fureter un peu sur le forum officiel pour trouver une liste des serveurs concernés.
    Ce n’est pas très optimal et fait perdre du temps, d’autant plus que certains serveurs sont fermés au P2P et vous obligent alors à y aller à tâtons.
Notre avis sur HideMyAss en résumé
Le comparatif VPN révèle qu’HideMyAss n’est pas le plus intéressant des services. Il souffre en effet de défauts majeurs, au premier rang desquels se situent ses performances, trop justes pour justifier de le choisir en comparaison de la concurrence.
Il profite toutefois d’atouts cruciaux qui lui évitent de tomber dernier du classement VPN, notamment l’accès aux 290 pays et ses abonnements aux tarifs raisonnables, notamment pour les 10 appareils en simultané.

10. Vypr VPN : une sécurité maison

Vypr VPN est pour nous le dixième meilleur VPN du marché. Vypr VPN est certainement l’un des plus prometteurs. Ce n’est certes pas l’infrastructure la plus étoffée, ce que l’on constate aux 5 connexions en simultané ou au réseau de plus de 700 serveurs « seulement ». Toutefois, le fournisseur a des arguments solides, à savoir son protocole de sécurité Chamaleon, ses tarifs hyper attractifs et ses emplacements stratégiques. Streaming, P2P et accès au contenu géobloqué (même en Chine !) sont donc à votre portée.

Vypr VPN : présentation

Tarifs &
Abonnements
Connexions simultanées

5

Couverture géographique

+700 serveurs dans 64 pays

Logiciel et appli

Windows, MacOS, Linux,
Android TV / Smart TV, Routeurs

Pas de conservation des logs

Oui

Streaming (dont Netflix US)

Oui

Téléchargement P2P

Oui

Géoblocage (dont Chine)

Oui

Satisfait ou remboursé

30 jours

Avantages

Inconvénients

- De forts protocoles de sécurité
- Des tarifs très intéressants
- Version gratuite limitée
- Bon pour le streaming et le P2P
- Débloqué en Chine
- Une offre de serveurs trop limitée
- Des performances variables
- Un service client irrégulier
- « Seuls » 5 appareils en simultané
Principales caractéristiques
  • Les tarifs et formules : les abonnements ont tous les mêmes fonctionnalités et caractéristiques et diffèrent uniquement sur leur durée. Ainsi, plus l’engagement est long, plus le prix au mois est intéressant. On peut ainsi s’abonner pour 2 mois (5,42 euros par mois), 18 mois (2,06 euros par mois) ou 3 ans (1,39 euros par mois).
    A noter que, quelle que soit la formule choisie, une période de remboursement de 30 jours est offerte. Ce faisant, il est possible de tester le service gratuitement avant de décider s’il est intéressant de s’engager vraiment ou pas.
  • L’infrastructure : le fournisseur propose plus de 700 serveurs répartis dans 64 pays, en plus de 290 emplacements. Outre les serveurs « classiques », certains dédiés sont également proposés. Ils offrent ainsi des débits et un niveau de sécurité optimisé en fonction de l’activité à laquelle on s’adonne.
    On peut ainsi choisir le serveur pertinent pour le streaming, le P2P ou encore l’accès au contenu géorestreint. Il est à noter, enfin, que l’on peut connecter jusqu’à 5 appareils avec un seul abonnement.
  • La sécurité : du côté des protocoles, on retrouve Wireguard (le plus moderne, rapide et sécurisé), L2TP, IKEv2, OpenVPN (en open source) et Chamaleon (une technologie made in Vypr).
    Le choix du protocole dépend de vos préférences, mais surtout de ce que vous souhaitez faire avec le VPN à l’instant T. Côté chiffrement, c’est toujours l’AES 256 bits qui est au rendez-vous.
  • Le streaming, le téléchargement et le géoblocage : toutes les plateformes typiques de streaming sont débloqués, comme Disney+, Amazon Prime Video et même Disney+ ! Le téléchargement P2P est également débloqué.
    On peut, enfin, accéder à du contenu restreint, y compris dans des pays très fermés, comme la Chine. Pour chacune des opérations, des serveurs optimisés sont prévus pour proposer une expérience optimale.
  • Le service client : il est disponible en semaine comme le week-end, à toutes heures du jour et de la nuit. Pour joindre un conseiller, vous avez à votre disposition les réseaux sociaux (Facebook et Twitter), le formulaire de contact ainsi que le tchat en direct. Pour l’instant, aucun moyen de contact n’est disponible en français, seulement en anglais.
    A noter que le fournisseur a également une Foire aux Questions – traduite cette fois qui comprend de nombreuses informations sur la configuration des appareils, les fonctionnalités ou encore la souscription.
Ses points positifs ?
  • Parmi les VPN les moins chers du marché ✅ : l’examen des tarifs nous révèle en effet que les abonnements sont certainement les plus intéressants d’un point de vue tarifaire. L’offre mensuelle, tout d’abord, est la moins chère du comparatif VPN. L’offre 18 mois, quant à elle, rejoint les tarifs d’abonnements plus longs chez les concurrents : 2,06 euros chez Vypr VPN contre 2,09 euros chez Surfshark (pour 2 ans).
    L’observation est encore plus valable pour l’abonnement 3 ans : à 1,39 euros par mois, l’offre est plus attractive que chez Cyberghost (2,00 euros par mois) et ZenMate VPN (1,64 par mois). Si vous êtes à la recherche du VPN le moins cher dans notre comparatif, vous êtes donc bien tombé, d’autant plus que le fournisseur continue de réaliser régulièrement des offres promotionnelles, à l’image de ce que fait la concurrence.
  • Des emplacements stratégiques ✅ : si les serveurs ne sont pas bien nombreux (on y revient plus bas), Vypr VPN a toutefois bien étudié son réseau.
    On trouve ainsi des serveurs dans tous les pays « intéressants » de ce point de vue ; on pense bien évidemment aux Etats-Unis pour le streaming, mais également des serveurs stratégiques situés en Amérique latine et ailleurs pour le P2P. Le nombre important d’emplacements vous permet ainsi d’accéder à nombre de contenus restreints.
  • Un usage polyvalent ✅ : le VPN répond en effet à toutes les utilisations classiques que l’on attend de lui, il en va ainsi du streaming, du téléchargement P2P et de l’accès au contenu géo restreint.
    Tout cela est rendu possible grâce aux serveurs dédiés, à l’image des serveurs obfuscated permettant d’outrepasser le pare-feu chinois. En bref, si vous envisagez une utilisation extensive de votre VPN, celui-ci est certainement un bon choix.
  • Des protocoles de sécurité forts et nombreux ✅ : les grands classiques, comme OpenVPN, et les plus modernes, comme Wireguard, ont amplement démontré toute leur efficacité.
    Nous sommes également satisfaits des performances du protocole Chamaleon, la solution made in Vypr VPN. Il s’agit du protocole le plus avancé, dissimulant même l’utilisation du VPN et empêchant ainsi d’être bloqué par des pays (comme la Chine) ou des services (comme Netflix US). Bref, les protocoles proposés sont divers et adaptés aux différentes utilisations.
Ses points négatifs ?
  • Peu de serveurs en comparaison de la concurrence ⚠️ : en termes de quantité, les serveurs sont effectivement peu nombreux au regard des autres fournisseurs ; d’ailleurs, dans notre comparatif VPN, c’est le service qui en propose le moins.
    En conséquence, le réseau ne peut pas aussi bien absorber un trafic important. C’est toutefois un point négatif à nuancer, car le nombre de serveurs doit être proportionnel au développement du service, et il ne serait pas nécessaire de déployer des milliers de serveurs si le trafic n’est pas important.
    Il y a donc fort à parier qu’au fur et à mesure de son ancrage sur le marché, Vypr VPN parviendra à étoffer son offre de serveurs.
  • Un nombre d’appareils en simultané assez limité ⚠️ : avec « tout juste » 5 périphériques en même temps, Vypr se situe en bas du comparatif VPN de ce point de vue, aux côtés d’ExpressVPN et d’HideMyAss (qui propose tout de même une variante « 10 connexions »). A nouveau, cependant, c’est un inconvénient à nuancer au regard des tarifs et abonnements. Effectivement, chez Vypr VPN, le prix au mois avec l’offre mensuelle est similaire au prix mensuel chez ExpressVPN… avec l’offre la plus longue !
    De ce point de vue, et si vous souhaitez connecter davantage d’appareils, il n’est pas insensé de souscrire à un second abonnement au besoin. Tout de même, nous espérons que le fournisseur propose une plus grande variété à l’avenir, par exemple en développant une offre « 10 appareils » à la façon d’HideMyAss.
  • Des variations de performances ⚠️ : on constate en effet parfois des chutes de débits inexpliquées ; elles sont rares mais assez impactantes.
    Par exemple, cela peut signifier une baisse de la résolution en streaming, des freeze et lags pour vos jeux en ligne ou encore des téléchargements plus longs, voire annulés. Espérons que le service gagne en stabilité au fur et à mesure qu’il se développe.
  • Un service client inégal ⚠️ : nous regrettons tout d’abord que l’assistance ne soit pas disponible en français. Cela aurait pu être moins partiel, avec le tchat en français et le reste en anglais.
    En l’occurrence, il vous faut donc maîtriser la langue de Shakespeare ou utiliser un traducteur en ligne. En parlant du tchat, d’ailleurs, il est dommage que celui-ci soit parfois indisponibles, et encore que les délais de réponse soient variables selon le moment de la journée (ou de la nuit, n’oubliez pas le décalage horaire !).
Notre avis sur VyprVPN en résumé
Au regard du comparatif VPN, Vypr VPN est attractif mais souffre d’une infrastructure limitée. C’est tant le cas en ce qui concerne le nombre de serveurs (un peu plus de 700) que le nombre d’appareils connectés en même temps (5 au max.). On regrette aussi, de temps à autre, des fluctuations de performances. Reste que Vypr a de beaux atouts, comme ses abonnements peu chers, ses niveaux de sécurité et son utilisation polyvalente. Un fournisseur à surveiller !

Comparatif VPN 2021

Pour vous donner notre avis sur les VPN, ce classement reprend les 6 premiers et meilleurs VPN. Le tableau ci-dessous regroupe les principales caractéristiques : les tarifs et abonnements ; les connexions simultanées ; le nombre de serveurs et pays ; le logiciel et l’appli ; la conversation de l’historique de connexion ; le support du streaming / P2P / géoblocage et, enfin, la durée de la garantie de remboursement intégral. Nous détaillons les critères différenciants les 6 fournisseurs à la suite de ce tableau :

VPN : le comparatif 2021

NordVPN


Cyberghost

Surfshark

ExpressVPN

PureVPN

ZenMate

Tarifs

Dès 3,15€ par mois

Dès 2,00€ par mois

Dès 2,09€ par mois

Dès 5,68€ par mois

Dès 2,96€ par mois

Dès 1,64€ par mois

Connexions simultanées

6

7

Illimité

5

10

Illimité

Nombre de serveurs

5400+

6500+

3200+

3000+

6500+

3000+

Nombre de pays

59

89

65

94

140

77

Logiciel et appli

Windows, MacOS, Linux, Android, Routeurs

Conservation des logs

Non

Streaming

Netflix US, HBO Max, Disney, Hulu +, etc.

P2P

Torrents, etc.

Géoblocage

Oui (Chine ok)

Oui
(Chine ok)

Oui
(Chine ok)

Oui
(Chine ok)

Oui (Chine ok)

Oui
(pas en Chine)

Appli mobile

Oui

Satisfait ou remboursé

30 jours

45 jours

30 jours

30 jours

31 jours

30 jours

En savoir plus

Comme vous le constatez, les différents VPN du classement recoupent des similitudes. Ils sont par exemple tous compatibles avec les principaux OS et appareils (dont les smartphones), et peuvent être utilisés pour le téléchargement P2P et l’accès aux services de streaming. De même, aucun des VPN ne conserve les logs de connexion. D’autres caractéristiques diffèrent toutefois.

Principales caractéristiques 6 premiers VPN du top 10
  • Les modalités et prix des abonnements ✅ : le prix d’un VPN est le premier critère distinctif entre les fournisseurs. Dans leur très grande majorité, les formules proposées par chaque fournisseur partagent les mêmes caractéristiques, mais font la différence sur la durée d’engagement.
    Ainsi, plus celle-ci est longue, moins le tarif mensuel est cher. On constate donc logiquement que les abonnements de 3 ans sont les plus intéressants (1,64, 2,00 et 2,09 euros par mois pour ZenMate, Cyberghost et Surfshark respectivement). A l’inverse, les formules mensuelles sont les plus onéreuses, et dépassent souvent les 10 euros le mois à l’exception de PureVPN, tout juste à 9,60 euros.
  • Le nombre d’appareils connectés ✅ : avec un seul abonnement, il est possible de déployer le service sur plusieurs périphériques, navigateurs et OS. Une limite peut être fixée, ou non. Le minimum démarre donc à 5, pour ExpressVPN, et poursuit à 6 avec NordVPN, 7 avec Cyberghost et 10 avec PureVPN.
    ZenMate et Surfshark font quant à eux le pari de ne pas brider le nombre de connexions : vous pouvez donc activer le VPN sur autant de périphériques que vous le souhaitez.
  • Le réseau de serveurs ✅ : ils s’expriment ici en milliers, démarrant aux alentours de 3000 pour s’échelonner à plus de 6500. Ce sont des chiffres qui paraissent impressionnants, mais qu’il convient de relativiser.
    Effectivement, les serveurs sont avant tout pensés pour absorber le trafic plus ou moins important des utilisateurs, et il serait inutile de disposer d’une gargantuesque flotte de serveurs alors que leur fréquentation est pauvre.
    Ce qui compte, c’est que leur nombre soit en adéquation avec le taux de fréquentation par les utilisateurs, afin d’éviter les surcharges. Tout logiquement, les VPN les plus populaires – Cyberghost et NordVPN en tête – ont davantage de serveurs que les solutions alternatives moins connues, comme ZenMate.
  • Les emplacements géographiques ✅ : il s’agit des pays au sein desquels des serveurs sont disponibles ; ils démarrent ici à 59 pour atteindre 140, selon le VPN choisi. A nouveau, il ne faut pas se contenter de regarder les chiffres, mais d’examiner les emplacements.
    Certains pays sont en effet plus stratégiques que d’autres ; on pense évidemment aux Etats-Unis et au Royaume-Uni pour le streaming, par exemple.
    Sur un plan numérique, PureVPN est celui disposant du plus de pays, mais finalement, tous les VPN du comparatif ont des emplacements dans les endroits stratégiques
  • Le contournement du géoblocage ✅ : des pays comme la Chine, l’Iran ou l’Arabie Saoudite mettent en place des protocoles visant à créer un Internet national. Une censure est donc pratiquée, empêchant les locaux d’accéder à du contenu externe et vice-versa.
    Pouvoir outrepasser ces pare feux requiert d’avoir recours à des serveurs et protocoles obfuscated, ce que peu de VPN propose. Si cela vous intéresse, il faut donc passer par NordVPN, Surfshark, ExpressVPN ou PureVPN.

Quel VPN Choisir : le guide

Vous pouvez retrouver ci-dessous, en bref, les critères à examiner pour savoir quel VPN choisir :

  • Les tarifs
  • Les serveurs et pays
  • Le logiciel et l’appli
  • La conservation des logs
  • Les protocoles et fonctionnalités de sécurité
  • Le nombre d’appareils connectés en simultané
  • Le support du streaming et du P2P
  • Le contournement du géoblocage
  • Les performances
  • L’assistance

Nous allons maintenant passer à notre propre Foire aux Questions, en répondant à vos questions. Nous vous éclairons ainsi sur ce qu’est un VPN, ses avantages et inconvénients, son installation, son prix, sa légalité, le choix entre VPN gratuit et VPN payant et lequel choisir pour Netflix US.

Qu’est-ce qu’un VPN ?

Un VPN est un logiciel qui vous permet de naviguer anonymement et en sécurité sur Internet. En naviguant sur Internet, vous avez une adresse IP fixe, unique et associée à votre géolocalisation. Le VPN permet donc de la masquer et de vous en attribuer de nouvelles, situées sur des serveurs locaux ou dans des pays à l’étranger. Le VPN se présente sous la forme d’un logiciel et / ou d’une application à télécharger et à installer et est activé dès le démarrage du périphérique.

A quoi sert un VPN ?

Un VPN sert à masquer votre IP réelle et à contourner les restrictions géographiques. C’est d’abord intéressant pour les dissidents politiques, afin de se protéger contre la censure et le traçage. Cela a ses usages pratiques et de divertissement, par exemple pour le streaming et le téléchargement P2P. La souscription à un VPN permet d’éviter le tracking, ce qui est par exemple utile pour un professionnel de l’eSport qui souhaite se protéger contre les attaques DDoS de concurrents.

Comment choisir un VPN ?

Voici les éléments importants à prendre en compte pour choisir un VPN :

  • Les tarifs
  • Les serveurs et pays
  • Le logiciel et l’appli
  • La conservation des logs
  • Les protocoles et fonctionnalités de sécurité
  • Le nombre d’appareils connectés en simultané
  • Le support du streaming et du P2P
  • Le contournement du géoblocage
  • Les performances
  • L’assistance
Les critères pour bien choisir un VPN sont les suivants :
  • Les tarifs : les fournisseurs pratiquent un marketing agressif, à grands renforts de promos alléchantes, codes avec influenceurs, etc. Avant toute chose, vous devez estimer vos besoins : pouvez-vous vous projeter sur 2, 3 ans ou préférez-vous ne pas vous engager et payer mensuellement ?
    Les tarifs sont en effet dégressifs selon la durée d’engagement, mais n’oubliez pas que le prélèvement se fait souvent en une fois (ou annuellement, au mieux) pour les formules longues.
    Avant d’accepter la souscription, vérifiez que le VPN propose bien une période « Satisfait ou remboursé », laquelle vous permet d’être remboursé intégralement pour un certain délai (en règle générale, 30 jours) à compter de la date de souscription. Notons, enfin, que des fournisseurs proposent une période d’essai, comme PureVPN à 99 centimes.
  • Les serveurs et pays : le nombre de serveurs est important en ce qui concerne l’écoulement du trafic, vérifiez donc qu’ils ne soient pas régulièrement surchargés, ce qui signifierait un manque de serveurs. Concernant les pays, vérifiez directement les emplacements proposés plutôt que de vous fier aux chiffres. Pensez une fois de plus à vos besoins : recherchez-vous surtout à consulter les plateformes SVOD étrangères ? Si oui, les Etats-Unis sont un incontournables. Vous vous rendez souvent en Chine ou en Turquie ? Il vous faut donc vérifier que le VPN est compatible.
  • Le logiciel et l’appli : il faut commencer par vérifier avec quel(s) appareil(s) le VPN est compatible. Typiquement, on examine donc les OS (Windows, MacOS, Linux), les navigateurs (Chrome, Firefox, éventuellement Opera) ainsi que l’ensemble des périphériques.
    Et pour cette dernière catégorie, il y en a beaucoup : NAS, routeurs, consoles de jeux, smartphones, smart TV… Il n’est pas forcément nécessaire de vérifier l’intégralité, mais au moins que vos propres périphériques sont bien compatibles.
    Outre la question de compatibilité, renseignez-vous sur le fonctionnement du logiciel et de l’application : sont-ils faciles à utiliser ? Connaissent-ils des bugs ? La navigation est-elle fluide ?
  • La conservation des logs : tout bon VPN ne garde pas les logs, soit l’historique de votre navigation. Confidentialité et sécurité sont les deux socles fondateurs du VPN, il est donc essentiel que les fournisseurs respectent ces principes, eux aussi 😊 !
    Pour être certain que la politique appliquée est bien celle du no log, vérifiez que le fournisseur est propriétaire de ses serveurs.
  • Les protocoles et fonctionnalités de sécurité : assurez-vous que tous les protocoles d’actualité s’y retrouvent ; a minima, L2TP, IKEv2 et OpenVPN. Wireguard n’est pas essentiel, mais constitue tout de même un bon plus. Plusieurs fournisseurs consacrent également leur propre protocole, à l’instar de Stealth pour PureVPN ou de Shadowsocks pour Surfshark.
    Ce sont souvent des alternatives intéressantes, tant d’un point de vue sécurité / débit que pour outrepasser les pare feux des divers pays. Assurez-vous également que le chiffrement soit en AES 256 bits, qui est la référence du milieu.
    Outre les protocoles, le fournisseur peut également proposer des fonctionnalités supplémentaires. C’est le cas de l’antivirus, du stockage sur cloud sécurisé, du password manager, de la protection contre les attaques DDoS, pour la redirection de port, etc. A noter cependant que ce sont souvent des options payantes.
  • Le nombre d’appareils connectés en simultané : si vous souhaitez étendre la protection à l’ensemble de vos périphériques, comptez-les, puis comparez les offres existantes. Comptez au minimum 5 connexions en simultané pour un seul abonnement ; à savoir que NordVPN et Cyberghost font légèrement mieux, avec respectivement 6 et 7 appareils au max.
    Les tenants du titre demeurent Surfshark et ZenMate, pour leur nombre illimité de connexions. Ne vous laissez toutefois pas charmer par cet argument, car il n’est pas forcément utile pour vous si vous vous contentez de 2-3 connexions (smartphone, console de jeu et PC par exemple).
  • Le support du streaming et du P2P : en théorie, tous les VPN payants autorisent le streaming (SVOD) et le téléchargement P2P. Il ne faut toutefois pas se cantonner à la théorie : certains VPN rencontrent plus de difficultés que d’autres à déployer un accès stable et permanent aux plateformes de streaming, entre autres.
    Pour répondre à votre question, regardez si le VPN qui vous intéresse propose des « serveurs dédiés », auxquels cas ils sont pensés spécifiquement aux divers usages.
  • Le contournement du géoblocage : c’est un critère niche pour certains, mais essentiel pour d’autres. Si vous voyagez dans des pays pratiquant la censure numérique, à l’instar de la Chine, de l’Arabie Saoudite, de l’Iran ou de la Turquie, il est préférable que vous optiez pour un VPN capable de le contourner. En règle générale, ce sont les fournisseurs ayant développé leurs propres protocoles qui y parviennent le mieux.
  • Les performances : il ne faut pas se leurrer, l’utilisation d’un VPN a forcément des répercussions négatives sur votre connexion Internet.
    Toute la question est maintenant : à quel degré ? Certains VPN passeront en effet relativement inaperçus tandis que d’autres provoqueront d’importants ralentissements, rendant même impossibles certaines utilisations, comme le streaming ou le gaming.
    Si vous menez les tests vous-même, commencez par tester votre connexion sans VPN, puis sur un serveur local et enfin sur des serveurs distants (Asie, Etats-Unis notamment). Vous pourrez constater et comparer les débits.
  • L’assistance : tous les services clients de notre classement VPN partagent les mêmes caractéristiques, à savoir qu’ils sont disponibles en permanence et qu’ils peuvent être contactés par tchat, mail et réseaux sociaux – jamais par téléphone.
    La plupart du temps, cependant, l’assistance est en anglais, ou alors les réponses sont traduites. On vous concède qu’il est difficile d’évaluer la qualité du service client avant d’y être confronté, mais vous pouvez regarder du côté de la Foire aux Questions. Si celle-ci regorge d’informations et d’instructions claires, et qu’elle est facile à utiliser, c’est déjà un bon signe !

Quels sont les avantages d’un VPN ?

Voici les avantages de l’utilsation d’un VPN :

  • Anonymisation de votre identité garantie ✅ : Les avantages d’un VPN sont qu’il masque votre identité en ligne et contourne le géoblocage. Si vous ne souhaitez pas être tracé quelles que soient vos activités sur le web, sachez que le VPN répond pleinement à cet usage. Vos données de connexion ne sont pas conservées et votre réelle localisation est masquée.
  • Le catalogue de streaming étranger accessible ✅ : Cela permet dans le même temps de contourner les restrictions géographiques de contenu et donc d’accéder, entre autres, aux catalogues de streaming étrangers.

Quels sont les inconvénients d’un VPN ?

Voici les inconvénients d’un VPN :

  • Perte de puissance réseau ⚠️ : Les inconvénients d’un VPN sont qu’il ralentit la connexion Internet et n’est pas infaillible. Effectivement, le fait de recourir au logiciel et à l’application a un impact sur la connexion Internet. La navigation peut donc être plus lente, de même pour les téléchargements, et vous pouvez être amené à réduire la qualité du streaming pour éviter les interruptions de chargement.
  • Limitation dans l’utilisation dans certain pays ⚠️ : De plus, malgré leurs hauts niveaux de sécurité, les VPN peuvent toutefois être limités, par les autorités par exemple.

Comment installer un VPN ?

Pour installer un VPN, il suffit de le télécharger puis de suivre les instructions d’installation. En fonction de votre périphérique, vous téléchargerez effectivement le service depuis le site du fournisseur ou depuis l’App Store ou le Google Play. Le téléchargement terminé, une fenêtre s’ouvre et vous invite à procéder à l’installation. Il vous suffit alors de poursuivre le processus étape par étape, d’effectuer des réglages optionnels si vous le souhaitez, et le service est prêt ! 😊

Quel est le prix d’un VPN ?

Le prix d’un VPN est généralement compris entre 3 et 5 euros par mois pour un abonnement d’1 an. C’est une observation globale et il vous importe d’entrer dans le détail du comparatif VPN. Les prix sont ainsi dégressifs en fonction de la durée d’abonnement : ils tombent à 2-3 euros par mois pour 2 ans d’abonnement, et grimpent souvent à plus de 10 euros pour un abonnement mensuel. Ils varient, de plus, selon les options auxquelles vous souscrivez.

Quel est le VPN le moins cher ?

Vyprvpn est le VPN le moins cher du marché. Il propose en effet une formule très agressive de 3 ans à 1,39 euros par mois, un exploit inégalé et suivi par ZenMate à 1,64 euros par mois. Autrement, il en coûte respectivement 2,06 euros et 5,42 euros par mois pour 18 et 2 mois d’abonnement. Ne vous arrêtez toutefois pas aux seuls chiffres, mais pensez plutôt en termes de rapport qualité-prix. Surfshark et Cyberghost ne sont pas bien plus chers, mais sont en revanche plus complets.

Est-ce qu’utiliser un VPN est légal ?

Utiliser un VPN est légal, mais ce que vous en faites ne l’est pas toujours. Le fait de dissimuler votre identité en ligne n’est en effet pas illégal, c’est même un des principes fondateurs du Web. En revanche, n’oubliez pas qu’anonymat ne rime pas avec invulnérabilité. Il existe par exemple des lois protégeant les ayant droits, comme pour les copyrights DMCA. Sur demande des autorités, le fournisseur peut être amené à révéler votre identité en cas d’activité suspecte.

Quelle sécurité avec un VPN ?

La sécurité est maximale avec un VPN en ce qui concerne la confidentialité. Grâce aux IP dynamiques et à la politique de no log, vous circulez en parfait anonymat sur Internet. Vous pouvez même profiter de protections supplémentaires, comme le double VPN. D’un point de vue cybersécurité, le VPN vous met à l’abri des regards et donc des menaces potentielles, mais plusieurs solutions embarquent également un antivirus contre le phishing, les malware et la publicité.

Quels sont les VPN gratuits ?

Les meilleurs VPN gratuits sont NordVPN, Cyberghost et ExpressVPN. Ce que l’on remarque, c’est qu’il s’agit en fait des versions freemium des VPN payants raflant le haut du classement. Attention toutefois : il s’agit d’essais, et non de VPN gratuits que vous pouvez utiliser en continu. Rien ne vous empêche cependant, en soi, de renouveler les essais. Si vous êtes à la recherche d’un VPN gratuit à utiliser en permanence, vous pouvez vous tourner vers Windscribe et ZenMate VPN.

Faut-il choisir un VPN gratuit ou payant ?

Un VPN gratuit est limité alors qu’un VPN payant est complet. Avec un VPN gratuit, le fournisseur bride la vitesse de connexion (et / ou possiblement le volume maximal au mois, voire par utilisateur) ainsi que les fonctionnalités. Streaming et P2P ne sont généralement pas pris en charge et 1 appareil à la fois peut être utilisé avec le service. La sécurité et la confidentialité ne sont pas garanties non plus, le masquage d’IP étant souvent partiel. Pour un usage polyvalent, choisissez un VPN payant.

Voici un tableau récapitulant les caractéristiques d’un VPN gratuit et payant :

VPN : caractéristiques entre gratuit et payant

Caractéristiques

VPN gratuit

VPN payant

Trafic de données

Limité (vitesse et / ou GB max.)

Illimité

Emplacements

<10 serveurs

>700 serveurs

Connexions simultanées

1

5, 10 ou illimité

Prise en charge du streaming

✔️

Prise en charge du P2P

✔️

Pas de publicité

Non garanti

✔️

No log


Non garanti

✔️

Quel VPN pour Netflix US?

Pour un accès optimal à Netflix US, choisissez Hide.me, Private Internet Access ou ExpressVPN. Tous les fournisseurs du classement VPN permettent certes de se connecter sur Netflix US, mais les solutions ci-dessous sont les plus optimisées en termes de débits. De plus, les protocoles utilisés parviennent à contourner les vérifications opérées par les plateformes de SVOD et visant à bloquer les utilisateurs de VPN.

VPN : en conclusion !

Notre classement VPN couronne NordVPN comme le meilleur VPN du marché. Pensez toutefois que « le meilleur VPN » désigne avant tout celui qui correspondra à vos besoins, et à cet effet, vous devez examiner un certain nombre de critères avant de prendre votre décision. Les tarifs sont importants, bien sûr, mais certains VPN font de la vitesse leur objectif ultime tandis que d’autres proposent des serveurs dédiés pour le streaming et le P2P. D’où l’intérêt du comparatif VPN !

Laisser un commentaire