L’E3 2022 se déroulera finalement en ligne

by

Pour la troisième année consécutive, le salon américain du jeu vidéo se fera exclusivement en ligne. Il aurait dû se tenir normalement au Centre du Congrès de Los Angeles. Une preuve du déclin de cet événement qui avait pour but de réunir les éditeurs de vidéos ludiques et les fabricants de consoles du monde entier. Le point.

Le salon se tiendra en juin à distance

L’édition 2022 de Electronic Entertainment Expo (E3), prévue pour juin prochain, sera une fois encore dématérialisée. C’est ce que le comité d’organisation du salon a fait savoir dans un communiqué en date du 6 janvier. Cette décision a été prise dans le contexte épidémique, pour protéger la santé des exposants et des visiteurs. Rappelons que le E3 était une occasion pour les éditeurs d’échanger avec les fans et pour ceux-ci de tester des jeux en version bêta. Plusieurs journalistes participaient à l’événement, qui est considéré depuis sa création en 1995 comme le plus important salon du jeu vidéo aux États-Unis.

Les sorties les plus attendues pour l’E3 2022

La propagation de la pandémie du Covid-19 a mis ce salon annuel sens dessus dessous. En 2021, l’E3 s’est tenu pour la première fois en ligne, si l’édition 2020 a été annulée pour les mêmes motifs.

Le communiqué n’a pas donné des précisions sur le prochain salon à distance. Si le modèle de l’édition 2021 est maintenu, l’assistance aura droit à des conférences en ligne à l’occasion desquelles des producteurs de jeux vidéo et de consoles feront part de leurs innovations. Le salon se tiendra pendant quatre jours.

Y aura-t-elle des révélations sensationnelles comme la God of War disponible en exclusivité sur PlayStation et présentée lors de l’édition 2017 ? L’éditeur Nitendo lancera-t-il un nouveau titre de Zelda ? Bethesda sortira-t-il un nouvel opus de Starfield ? Le salon sera-t-il cette année à la hauteur des attentes du public ?

Bilan de l’E3 2021 : quelques grands absents

Si on repasse en mémoire l’édition précédente, le succès a été mitigé. D’abord, l’organisation a été difficile.
Les membres de l’Entertainment Software Association (ESA) avaient toutes les peines du monde à s’entendre sur l’établissement du planning et sur le choix des intervenants appelés à prendre la parole durant les conférences. Les noms ont changé à plusieurs reprises. Ensuite, quelques invités de marque ont brillé par leur absence. Sony, l’un des plus gros producteurs de consoles aux États-Unis, a manqué le rendez-vous. Pourtant, sa PlayStation 5 venait de sortir quelques mois avant l’ouverture du salon. Activision Blizzard et Electronic Arts n’ont pas répondu à l’appel. Ils ont jugé bon de réserver les conférences sur leur propre site électronique. Malgré cela, des nouveautés ont été acclamées chaleureusement par la foule — la Legend of Zelda, Elden Ring et Forza 5 —, marquant l’E3 2021.

Une rude concurrence avec les festivals en ligne

Quoi qu’il en soit, le comité d’organisation se montre très enthousiaste quant au succès de ce salon numérique. De nouvelles informations seront diffusées prochainement sur le planning de l’événement. L’équipe aura fort à faire pour revoir sa communication publicitaire étant donné la concurrence de plusieurs festivals du même genre. Le Guerilla Collective, réservé aux développeurs free-lance, le Wholesome Games, qui met en l’honneur les jeux mignons, et le Summer Game Fest en sont des exemples. Ces festivals ont profité de la perte de prestige de l’E3 depuis 2020 pour proposer aux éditeurs un espace d’exposition pour poster leurs bandes-annonces à moindre coût. L’Association des éditeurs de jeux vidéo américains se déclare prête à relever le défi. L’E3 retrouvera l’éclat et le prestige qui étaient les siens avant l’arrivée de la pandémie.

Vous pouvez nous suivre sur :

Laisser un commentaire