CES Las Vegas et les robots humanoïdes

by

Comme chaque année, le Consumer Electronic Show, salon mondial de la technologie, s’est tenu ce mois de janvier à Las Vegas. Beaucoup de marques et de start-ups ont répondu présents malgré les conditions sanitaires. Parmi les innovations les plus spectaculaires, on note les robots de service dont la voix, l’attitude et les mouvements ressemblent parfaitement à ceux d’un être humain. Retour sur l’événement.

Des robots humanoïdes aussi surprenants que troublants

L’innovation robotique a marqué l’édition 2022 du salon électronique de Las Vegas. L’évènement, présidé par la Consumer Technology Association, n’a pas été annulé malgré la recrudescence de la 4e vague du variant Omicron. Des géants comme Google et Apple n’ont pas répondu présents. Le nombre des entreprises participantes s’élevait à 2 300, plus du tiers d’entre elles étant composé de start-ups. Dans le secteur de la robotique, trois inventions ont fait fureur auprès du public.

Ameca, un robot humanoïde bluffant

Le robot Ameca a conquis les visiteurs de tous les pays du monde et fait parler de lui dans les médias. Un grand bravo pour la firme Engineered Arts du Royaume-Uni ! « Nous avons créé Ameca pour imiter l’humain le plus fidèlement possible dans ses mouvements », confesse Morgan Roe, employé de la firme. Sa capacité de dialoguer avec les gens ne laisse pas de surprendre. Aleca est salué comme le plus évolué des robots humanoïdes.

Pedia-Roid, un robot de la taille d’une fillette

« Ses yeux sont à faire peur », s’exclame plus d’un en passant devant Pedia-Roid, un robot en forme de poupée. Elle hurle, la poupée, elle fait des contorsions, exactement comme une enfant refusant l’administration d’un médicament ou d’un vaccin. « Cet aspect terrifiant est expressément voulu », confie la femme qui exposait la poupée-robot. Pedia-Roid imite les manières de l’enfant pour aider dans la formation médicale. Félicitation pour la firme japonaise Tmsuk !

Optimus, un robot humanoïde de Tesla

La marque de voiture d’Elon Musk a exposé son Tesla Bot, connu sous le nom d’Optimus. Cette machine aux traits humains est capable d’accomplir diverses tâches répétitives : faire des courses à l’épicerie, soulever des appareils ménagers, remplir une tasse de café, et bien d’autres. Elon Musk a laissé entendre qu’Optimus peut adapter facilement sa personnalité à celle de ses propriétaires. Il a été la star de ce salon consacré aux nouvelles technologies.

Les robots seront les meilleurs amis de l’homme dans le futur

L’ambition des géants est de fabriquer des robots dotés d’une intelligence artificielle et revêtant une apparence acceptable par la société. Tesla, par exemple, assurait l’assistance que son robot sera un véritable compagnon de vie. Les propos de Morgan Roe, de la firme Engineered Arts, le père d’Ameca, sont par contre empreints d’humilité. « L’homme est complexe ; fabriquer un robot identique comme deux gouttes d’eau à un être humain relève presque de l’impossible », confessa-t-il. Le robot humanoïde ne bouge pas et ne parle pas tout à fait comme un humain. C’est la vallée de l’étrange. Quoi qu’il en soit, il va faire partie un jour de notre quotidien.

Un évènement réussi malgré les contraintes sanitaires

Le Consumer Technology Association a maintenu le CES cette année pour permettre aux entreprises névadaises et américaines de décrocher de gros contrats. Il s’est ouvert le mercredi 26 janvier et se clôture le vendredi. À titre de rappel, l’édition 2021 s’est déroulée exclusivement en ligne. Mais l’absence d’interaction humaine ne facilite pas les affaires, déplorent les patrons de start-ups.

Les tests n’étaient pas exigés. En revanche, le port de masque était obligatoire. Tous les visiteurs du salon étaient soumis à la présentation d’un certificat de vaccin et aux mesures de distanciation sociale.

Vous pouvez nous suivre sur :

Laisser un commentaire