Bill Gates et Microsoft : le divorce enfin consommé ?

Après 45 années de loyauté envers Microsoft, Bill Gates cède sa place de conseiller d’administration pour poursuivre ses activités philanthropiques. Apparemment, les initiatives humanitaires font partie des préoccupations principales des époux Gates à travers leur fondation Bill et Melinda Gates. Bill fait ainsi part de sa décision par message posté sur Linkedin le 10 mars, qui par la suite est communiqué officiellement par Microsoft le 13 mars 2020.

Bill Gates priorise les actions humanitaires

La deuxième personnalité la plus riche de la planète, selon le classement Forbes de l’année dernière, quitte Microsoft pour des actions caritatives. Ainsi, en 2000, il crée avec sa femme une fondation appelée : Bill et Melinda Gates qui se consacre pleinement à ce but. Étant classée plus grand philanthrope mondial, la fondation affecte une somme d’une valeur de 90,2 milliards de dollars uniquement pour des aides humanitaires. L’objectif des époux étant notamment de trouver de nouvelles idées pour aider les plus démunis du monde entier, notamment l’Afrique.

Les engagements de la fondation Gates concernent les problèmes :

  • Sanitaires,
  • Climatiques,
  • La pauvreté,
  • L’éducation.

Selon leur rapport annuel, 43,5 milliards de dollars sont affectés pour la lutte contre le paludisme, la faim et le sida à travers le monde entier. D’ailleurs, dans le contexte actuel du coronavirus, les époux offrent 100 millions de dollars pour financer les recherches médicales à cet effet. Ce financement est effectué en collaboration avec MasterCard et Wellcome Trust, afin de trouver rapidement une alternative thérapeutique face à la pandémie.

Fondation Bill Gates

Histoire de Bill Gates à travers Microsoft

Originaire de Seattle à Washington, Bill Gates est né vers les années 1955. Son père est avocat, sa mère entrepreneur et enseignante à l’université. Très avancé pour son âge, le petit prodige de l’informatique s’intéresse à la programmation de logiciels à partir de ses 13 ans et continue ses études à l’université d’Harvard en 1973. Deux après son intégration à Harvard, il décide de créer Microsoft avec son ami Paul Allen dans le garage de ses parents.

Peu de temps après, le langage de programmation inventé par les deux jeunes fondateurs révolutionne le monde de l’informatique. Le premier ordinateur personnel nommé Altair 8800 profite du savoir-faire des cofondateurs à travers leur première invention Altair Basic.

Puis, Gates a lancé auprès des utilisateurs de micro-ordinateur, l’importance du système d’exploitation Windows ainsi que des logiciels bureautiques. L’outil devient un indispensable pour tous les PC et domine avec succès la majorité du marché de l’informatique.

À partir de l’année 1986, Microsoft entre en bourse et attire de plus en plus d’investisseurs. À cette année précise, Bill Gates devient milliardaire étant donné que Microsoft est le système d’exploitation le plus vendu sur le niveau international.

Microsoft : abus de position dominante et monopolisation du marché

Un antécédent dans l’histoire de Microsoft rapporte une accusation de monopolisation du marché par le géant. La saga Microsoft aux États-Unis et en Europe aboutit à une condamnation pour pratique anticoncurrentielle à l’encontre de la société.

Tout commence vers les années 1990, où la société est enquêtée par les autorités de la concurrence. Le géant de l’informatique fait l’objet de procès : antitrust retentissant suite à son accusation de monopoliser le marché international à partir de son système d’exploitation. Face à cette situation, la société est sous surveillance gouvernementale pendant plusieurs années.

Suite à ces événements, l’année 2008, Bill Gates cède sa place en tant que Président directeur général de Microsoft à Steve Ballmer. En parallèle, il crée avec sa femme la fondation philanthropique Bill et Melinda Gates.

En 2014, Bill se détache de son rôle de président du conseil d’administration au sein de Microsoft et également au Warren Buffett, et Berkshire Hathaway. Ainsi, il a manifesté sa décision à partir d’un communiqué sur Linkedin. Loin de s’éloigner entièrement de la société, il reste le conseiller technique de Sayata Nadella qui en est l’actuel PDG.

Images : Keystone / Gian Ehrenzeller , lenouvelliste.ch