Facebook lance sa propre crypto-monnaie pour 2020 ?

Cryptos

En plus de son service de messagerie instantanée, Facebook est sur le point de mettre en place sa propre devise virtuelle baptisée GlobalCoin, dont le lancement sur le marché est prévu en 2020. L’objectif est de proposer un moyen de paiement rapide et moins onéreux aux personnes sans compte bancaire afin qu’elles puissent envoyer et recevoir de l’argent n’importe où et en toute sécurité. Pour le géant américain, l’enjeu est de convaincre les autorités des marchés financiers et les principaux acteurs de l’e-commerce d’accepter sa cryptomonnaie.

GlobalCoin : la devise virtuelle la moins chère du marché ?

Les rumeurs sur une cryptomonnaie made in Facebook circulaient sur Internet depuis des mois, et maintenant on apprend de sources sûres qu’elle serait accessible à partir de l’année 2020. Portant le nom de GlobalCoin, cette monnaie virtuelle devrait être testée en condition réelle dès la fin de cette année 2019. Pour le moment, l’indexation de cette nouvelle devise de Facebook sur le dollar semble convaincre les autorités des marchés financiers américains.

Après avoir engagé des discussions avec plusieurs acteurs du secteur tels que la CFTC (le régulateur américain des marchés des futures et des produits dérivés), le gouverneur de la Banque d’Angleterre, Mark Carney, ou encore des cadres travaillant pour le Trésor américain, Mark Zuckerberg et son équipe semblent partir sur de bonnes bases. Ils espèrent concurrencer les grands réseaux actuels en allégeant les coûts et en supprimant certains obstacles financiers afin de proposer des services attractifs par rapport à ceux des banques traditionnelles.

Le dollar américain comme tuteur du GlobalCoin

Contrairement à certaines cryptomonnaies actuelles, le GlobalCoin de Facebook utilise la technologie dite « Blockchain ». Il sera adossé à une monnaie « fiat » qui évolue indépendamment des cours de l’argent ou de l’or et dont l’émission est contrôlée par les États. Concrètement, c’est le dollar américain qui servira de tuteur à la monnaie virtuelle de Facebook, ce qui permettra au géant d’internet de proposer une devise plus liquide et moins volatile que ses concurrents.

Quel que soit l’objectif visé par Mark Zuckerberg et sa petite équipe, on sait désormais que le GlobalCoin serait accessible au plus grand nombre en tant que moyen de paiement international. Le géant américain souhaite d’ailleurs faciliter et sécuriser les transactions financières aussi bien entre les particuliers que les professionnels. Encore faut-il attendre son entrée sur le marché des monnaies virtuelles et des solutions de paiements en ligne en 2020 pour voir son efficacité.

Photos: challenges.fr, france24.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *