CMS traditionnel ou headless CMS : Comment choisir ?

Tools

Depuis quelques années, la publication de contenu sur le web est devenue beaucoup plus simple avec l’apparition des systèmes de gestion de contenu, Content Management Systems en anglais, ou simplement CMS. Qu’est ce qu’un CMS ? Pourquoi parlons nous de traditionnel et de headless ? Voici sans plus attendre les réponses à toutes vos interrogations.

 

Les CMS qu’est-ce que c’est ?

Comme l’acronyme l’indique, un CMS est un outil de gestion de contenu. Il permet, selon son type, de s’affranchir plus ou moins totalement de code pour administrer, stocker et diffuser du contenu web.

 

Les CMS traditionnels

Les CMS traditionnels sont les plus complets. ils proposent à l’utilisateur un back-office, qui permet d’administrer et stocker du contenu et un front-office, qui a pour rôle de le présenter.

Ils fonctionnent en général sur la base du WYSIWYG (what you see is what you get). Ils vous suffit de choisir parmis une liste de templates mis à votre disposition, puis de créer les pages en insérant le contenu comme vous voudriez qu’un visiteur le voit.

 

Les CMS headless

 

Les CMS headless sont privés de front-office, qui est remplacé par une API (Application Programming Interface). Une API est un moyen standardisé de fournir un service, en ce qui nous concerne, fournir du contenu.

Le front-office, la présentation des données, est alors relégué à un module indépendant.

L’un des headless CMS les plus connus est strapi.io.

 

La philosophie derrière ces approches

 

Les CMS, et plus particulièrement les CMS traditionnels, ont été introduits pour simplifier la création et la diffusion de contenu.

Avec ces outils, la création d’une page web est devenue presque aussi simple que d’utiliser un éditeur comme Word.

Malheureusement cela implique plusieurs limitations :

  • le rendu par un CMS traditionnel est limité par les templates proposés,
  • la technologie est imposée par le front-end,
  • l’affichage peut s’avérer lent à cause des templates, qui doivent être génériques pour s’adapter à tous les besoins. Ils sont, par conséquent, impossible à optimiser,
  • la présentation des données est créée pour un type de média de diffusion particulier. Il faut, pour chacun d’eux, créer un format adapté (pc, smartphone, montres…), si tant est qu’un template existe, avec la redondance du contenu que cela implique.

 

La solution à ces problèmes est de retirer le front-end du CMS. Ce dernier ne se concentre que sur la gestion et le stockage du contenu, et propose en contrepartie une API.

L’affichage des données devient complètement libre. Il peut s’agir de pages web statiques ou bien dynamiques avec l’utilisation de frameworks. Différents formats de diffusion peuvent être développés avec pour cible différents médias, utilisant tous le même contenu obtenu via l’API.

L’affichage peut être optimisé et évoluer dans le temps au gré des envies et des besoins sans impacter les données, mais avec les coûts de développements.

 

Quelle solution choisir ?

Les deux approches ont leurs avantages et leurs inconvénients. Le choix va dépendre de vos besoins.

Les CMS traditionnels proposent une solution clé en main pour créer des pages web rapidement sans avoir à se soucier de choix techniques.

Ils sont adaptés pour la création de blog et pour les petites entreprises qui ont peu de contenu à diffuser.

Les CMS headless offrent la souplesse de choisir la technologie de diffusion, par exemple, en fonction du média final. C’est au développeur de créer le front-office avec une totale liberté et la possibilité d’optimiser l’affichage.

Ils sont adaptés aux entreprises qui ont besoin de diffuser du contenu sur des médias hétérogènes et qui ont les moyens et le temps pour le développement des front-end.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *